NOUVELLES
16/12/2014 09:00 EST

Les écoles, cibles fréquentes d'attaques sanglantes

Anadolu Agency via Getty Images
PESHAWAR, PAKISTAN - DECEMBER 16: Pakistani students walk near the site of an attack by Taliban gunmen on a school in the northwestern city of Peshawar, Pakistan, on December 16, 2014. Taliban attack on an army-run school in Pakistan on Tuesday has left at least 100 people dead, most of them students. (Photo by Khan Raziq/Anadolu Agency/Getty Images)

Cibles de groupes islamistes, de tireurs isolés aux motivations politiques ou personnelles, de nombreux établissements scolaires ont été visés par des attaques, souvent meurtrières, comme celle d'une école à Peshawar où plus de 130 personnes, des élèves pour la plupart, ont été tuées mardi lors d'un assaut donné par un commando taliban.

Au PAKISTAN, où le mouvement des talibans du Pakistan (TTP) attaque régulièrement les écoles, le combat de l'adolescente Malala, pour l'éducation des filles a failli lui coûter la vie. Le 9 octobre 2012, les talibans interceptent son car scolaire dans sa vallée natale de Swat (nord-ouest), lui tirant une balle dans la tête. Son engagement lui a valu en 2014 le prix Nobel de la paix.

En RUSSIE, du 1er au 3 septembre 2004, des rebelles armés pro-tchétchènes font irruption dans une école de Beslan, en Ossétie du nord, le jour de la rentrée scolaire et prennent en otages près de 1200 personnes. Après l'assaut des forces spéciales, l'opération se solde par la mort de 331 personnes, dont 186 enfants, et quelque 400 blessés. 31 membres du commando sont morts.

Au NIGERIA, les islamistes de Boko Haram, responsables de très nombreuses attaques et enlèvements, revendiquent le rapt le 14 avril 2014 de 276 lycéennes à Chibok (nord-est). Quelques unes sont parvenues à s'enfuir mais 219 sont toujours portées disparues.

Aux PHILIPPINES, le 28 janvier 1999, 500 écoliers et 70 professeurs d'une école près de Cotabato (sud) sont pris en otages par des membres du Front Moro islamique de libération (MILF). Des otages sont relâchés quelques heures plus tard, 60 autres, dont 40 enfants, sont emmenés pour protéger la fuite du commando. Tous sont libérés le lendemain matin.

D'autre part, de nombreux établissements scolaires, lycées ou campus universitaires ont été la cible d'attaques meurtrières par des tireurs isolés, de déséquilibrés, souvent issus du milieu scolaire.

Aux Etats-Unis, où les fusillades dans les écoles sont récurrentes, les plus meurtrières restent l'attaque de l'université de Virginia Tech, en Virginie, le 16 avril 2007 qui a fait 32 morts, la tragédie de Newtown où 20 petits écoliers et six adultes ont été tués dans une école élémentaire le 14 décembre 2012 ou celle de Columbine, le 20 avril 1999 (13 morts).

Ce genre d'événements dramatiques est également survenu dans d'autres pays comme en Allemagne où 16 personnes ont été tuées en 2002 dans un lycée à Erfurt (est) ou à Dunblane en Ecosse lorqu'un homme a abattu 16 écoliers et une enseignante dans une école primaire en mars 1996.

Par ailleurs, la NORVEGE a été visée le 22 juillet 2011, par une attaque dont l'auteur est un extrémiste de droite, Anders Behring Breivik. Cette attaque, qui a fait 77 morts, ne ciblait pas spécifiquement un établissement scolaire mais a fait un grand nombre de victimes parmi des adolescents. Breivik a ouvert le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoeya après avoir fait exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo. Le 24 août 2012, il a été condamné à la peine maximale de 21 ans de prison susceptible d'être prolongée.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Attaque d'une école par les talibans au Pakistan