NOUVELLES
16/12/2014 12:19 EST | Actualisé 15/02/2015 05:12 EST

Ebola: visites de porte-à-porte pour trouver des cas cachés au Sierra Leone

FREETOWN, Sierra Leone - Le Sierra Leone prévoit organiser des visites de porte-à-porte pour tenter de repérer des infections au virus Ebola qui n'auraient pas été déclarées aux autorités dans la capitale, de manière à freiner la propagation fulgurante de la maladie, a annoncé mardi le gouvernement.

Le gouvernement a périodiquement limité les déplacements de la population dans les zones chaudes, dans l'espoir de ralentir la diffusion du virus. En septembre, une quarantaine avait été imposée à l'ensemble du pays pour rechercher des gens malades.

Les dirigeants du Sierra Leone ont décidé d'intensifier leur réponse à l'épidémie, puisque c'est maintenant sur leur territoire que le virus se propage le plus rapidement.

Dans un communiqué diffusé mardi, le président Ernest Bai Koroma explique que les responsables lanceront mercredi une fouille de porte-à-porte pour retracer des malades dans la Zone occidentale, qui regroupe notamment la capitale, Freetown. On ne sait toutefois pas si les résidants devront rester chez eux, et si oui, pendant combien de temps.

Plus de la moitié des nouvelles infections surviennent maintenant dans la capitale et dans les régions voisines, ajoute le communiqué.

La pire épidémie de virus Ebola de l'histoire a jusqu'à présent fait près de 18 500 malades, dont près de 7000 sont morts.

La vaste majorité des infections ont été détectées en Sierra Leone, au Libéria et en Guinée. Les systèmes de santé de ces trois pays croulent sous la pression.

PLUS:pc