NOUVELLES
16/12/2014 11:24 EST | Actualisé 15/02/2015 05:12 EST

CH: Pacioretty et Desharnais peuvent connaître du succès séparément

MONTRÉAL - Michel Therrien est en voie de prouver son point: Max Pacioretty et David Desharnais peuvent connaître du succès séparément.

Pacioretty démontre de plus qu'il n'est pas qu'un marqueur, qu'il peut également s'avérer un excellent passeur.

Le jeune Américain s'est attiré les éloges de l'entraîneur du Canadien à la suite de la victoire de 4-1 des siens mardi, pour les trois passes qu'il a servies à Alex Galchenyuk.

«Je suis très content pour Galchenyuk qu'il ait réussi un premier tour du chapeau. Il possède des mains très vives. Mais il y a un gars à sa gauche, Pacioretty, qui a travaillé très fort, qui a fait preuve d'une belle vision afin qu'Alex réussisse ces buts», a commenté Therrien.

«J'ai apprécié le leadership de Pacioretty, son travail acharné et sa persévérance. C'est lui qui a été le leader du trio. Galchenyuk en a profité.»

Pendant ce temps, Desharnais a été le leader de son trio, avec Brandon Prust et Pierre-Alexandre Parenteau. Le petit joueur de centre, qui a habilement préparé le filet de Prust en première période, arborait un large sourire à l'arrivée des journalistes dans le vestiaire.

«Ça s'est bien passé, a-t-il mentionné. Nous avons connu un solide match. Ç'a été un autre bel effort collectif.»

Sur la séquence du but de Prust, la feinte que Desharnais a faite a illustré parfaitement pour quelles raisons il ne doit pas dénaturer son jeu et tenter davantage de lancer vers le filet.

«Je dois trouver le bon équilibre. Je sais que je dois lancer davantage, mais je dois continuer de faire confiance à mon instinct», a-t-il résumé.

Therrien a accordé une excellente note à la soirée de travail de Desharnais.

«Le fait qu'il ne joue plus avec Pacioretty peut aider David, a-t-il argué. Les équipes adverses accordent toujours une surveillance particulière à Pacioretty et, quand vous jouez avec lui, vous êtes confrontés à leur meilleur duo de défenseurs. David peut tirer avantage de jouer contre d'autres duos de défenseurs. Il a travaillé très fort ce soir. Il a fait un très beau jeu sur le but de Prust.»

Pacioretty voit un bel avantage pour lui à être jumelé à Galchenyuk parce que son jeune coéquipier peut marquer des buts.

«Je suis moins un attaquant prévisible et unidimensionnel aux côtés d'un joueur comme Alex qui est un bon marqueur, a-t-il avancé. C'est important pour moi. Je trouve que c'est un bel atout. Si je peux ajouter cette corde à mon arc, je serai un joueur plus complet.»

Pour revenir à Galchenyuk, Therrien a confié avoir eu une bonne discussion avec lui tout dernièrement afin d'établir des objectifs précis.

«C'est un jeune homme qui a un beau potentiel, nous sommes tous conscients de ça. Mais c'est un potentiel qui reste à polir énormément, a-t-il argué. Dans son cas, nous sommes à la recherche de constance. Des matchs comme celui qu'il a connu ce soir, ça lui donne confiance. Il est en voie aussi de créer une belle cohésion avec Pacioretty. Il est habitué de jouer avec Brendan Gallagher. Il (Galchenyuk) apprend une nouvelle position, mais nous le plaçons dans une bonne position pour apprendre. Nous le voyons comme un joueur de 20 ans, mais un joueur qui en est déjà à sa troisième saison dans la Ligue nationale.»

PLUS:pc