NOUVELLES
16/12/2014 07:58 EST | Actualisé 16/12/2014 08:06 EST

Pakistan: les talibans disent avoir voulu «faire vivre leur souffrance» à l'armée

ASSOCIATED PRESS
A Pakistani girl, who was injured in a Taliban attack in a school, is rushed to a hospital in Peshawar, Pakistan, Tuesday, Dec. 16, 2014. Taliban gunmen stormed a military-run school in the northwestern Pakistani city of Peshawar on Tuesday, killing and wounding scores, officials said, in the highest-profile militant attack to hit the troubled region in months.(AP Photo/Mohammad Sajjad)

Le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) a déclaré avoir perpétré cet assaut en représailles à l'opération militaire "Zarb-e-Azb" lancée en juin et toujours en cours contre ses repaires et ceux de ses alliés d'Al-Qaïda au Waziristan du Nord, une zone tribale du nord-ouest adossée à la frontière afghane.

Le TTP, un regroupement de factions islamistes armées fondé en 2007 et qui a déclaré la "guerre sainte" au gouvernement et à l'armée, avait promis une réponse musclée à cette opération qui a tué plus de 1 600 combattants rebelles selon les militaires.

LIRE AUSSI:

» Carnage dans une école militaire du Pakistan (PHOTOS)

"Les chasseurs de l'armée bombardent nos places publiques, nos femmes et nos enfants et des milliers de nos combattants, des membres de leurs familles et leurs proches ont été arrêtés. Nous avons demandé encore et encore qu'ils cessent tout cela", a déclaré à l'AFP le porte-parole du TTP, Muhammad Khurasani.

Face à l’intransigeance de l'armée, "nous avons donc été forcés" de lancer cette attaque, a-t-il affirmé dans un entretien téléphonique.

"Nous l'avons menée après une enquête qui a indiqué que les enfants de plusieurs hauts responsables de l'armée étudient dans cette école", a-t-il ajouté.

"Nous voulons leur faire vivre la souffrance, à quel point il est terrible de voir un être aimé être tué. Leurs familles devront aussi pleurer leurs morts comme nous l'avons fait", a-t-il dit.

Le TTP, dont le commandement central s'est lézardé au cours des derniers mois, a aussi affirmé avoir kidnappé des personnes lors de cet assaut commando et réitéré son appel à la fin des opérations militaires au Waziristan et dans la zone tribale de Khyber, également pilonnée par l'aviation pakistanaise ces derniers mois.

Attaque d'une école par les talibans au Pakistan


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter