NOUVELLES
15/12/2014 11:42 EST | Actualisé 15/12/2014 11:42 EST

Le Vatican pourrait accueillir une épreuve des Jeux olympiques de 2024

ED JONES via Getty Images
Catholic worshippers hold prayer beads as they attend a mass lead by Pope Francis at Gwanghwamun Square in central Seoul on August 16, 2014. Pope Francis beatified 124 early Korean martyrs on August 16 at a mass in Seoul and challenged the massive crowd to ask what values they might be willing to die for in an increasingly materialistic, globalised world. AFP PHOTO / Ed Jones (Photo credit should read ED JONES/AFP/Getty Images)

Le Vatican pourrait accueillir une épreuve olympique en 2024 si Rome organise les JO, a assuré le cardinal portugais Josè Saraiva Martins lundi, jour où la Ville Eternelle a posé sa candidature.

"Cela me paraît une excellente idée, le pape pourrait l'approuver", a dit le cardinal Saraiva Martins au journal "Quotidiano nazionale" paru lundi matin avant l'annonce officielle de la candidature par le président du Conseil, Matteo Renzi.

"Cela ne s'est jamais fait, mais l'Eglise a toujours encouragé le sport comme véhicule de valeurs saines (...) un de chevaux de bataille du Saint Père", a ajouté l'ex-Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints.

Le Saint-Siège pourrait par exemple recevoir le concours de tir à l'arc. "Il n'y a pas que les jardins du Vatican mais aussi les grands espaces de la résidence (papale) de Castelgandolfo (25 km au sud-ouest de Rome) pour l'instant peu utilisés", a suggéré Mgr Saraiva Martins.

Profitant des nouvelles règles du Comité international olympique (CIO) sur la décentralisation des JO et l'utilisation de sites existants, afin de réduire les coûts de la manifestation, M. Renzi a annoncé une candidature de l'Italie toute entière aux Olympiades 2024 "avec Rome au centre du projet".

Les épreuves de voile pourraient être organisée en Sardaigne, et le rugby à VII à L'Aquila, ville durement touchée par un tremblement de terre en 2009.

De toute l'Italie arrivent des offres pour accueillir des épreuves olympiques si Rome est choisie en juillet 2017.

Le centre national d'aviron à Piediluco, près de Terni (Ombrie, centre de l'Italie), s'est proposé, tout comme le maire de Florence Dario Nardella, qui a rappelé que sa ville avait organisé avec succès les Mondiaux de cyclisme en 2013.

"Toutes les villes, Florence, Naples ou la Sardaigne, peuvent être impliquées, le Coni (COmité Olympique italien) décidera", a précisé M.Renzi.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 266 papes depuis Pierre