NOUVELLES
12/12/2014 11:12 EST | Actualisé 14/12/2014 07:27 EST

Glissement de terrain en Indonésie: 32 morts, 76 disparus

Ulet Ifansasti via Getty Images
BANDA ACEH, INDONESIA - DECEMBER 10: People drive along W.R Supratman street prior to the ten year anniversary of the 2004 earthquake and tsunami on December 10, 2014 in Banda Aceh, Indonesia. Aceh was the worst hit location, being the closest major city to the epicentre of the 9.1 magnitude quake, suffering a huge hit from the following tsunami and resulting in around 130,000 deaths. Throughout the affected region of eleven countries, nearly 230,000 people were killed, making it one of the deadliest natural disasters in recorded history. (Photos by Ulet Ifansasti/Getty Images)

Les secours indonésiens recherchaient encore plus de 70 personnes dimanche deux jours après un glissement de terrain provoqué par des pluies torrentielles sur l'île principale de Java, dans lequel 32 personnes ont péri, selon un nouveau bilan.

Au moins 32 personnes ont été tuées lors de la catastrophe vendredi dans le village de Jemblung, dans le centre de l'île de Java, a déclaré le porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho.

"Nous recherchons toujours 76 personnes ensevelies", a-t-il ajouté dans un SMS.

Quinze personnes ont été blessées, dont 11 grièvement, tandis que 577 ont dû être relogées dans des habitations provisoires.

Quelque 2.000 sauveteurs, parmi lesquels des soldats et des volontaires, participaient dimanche aux efforts pour retrouver les victimes, creusant la boue et les débris à l'aide de pelles.

"Nous faisons de notre mieux pour tenter de retrouver ceux qui sont toujours ensevelis", a déclaré le commandant du district militaire de Banjarnegara, Edi Rahmatullah. "C'est un gros défi car nous utilisons toujours des outils manuels et la zone touchée est très boueuse."

Les secours ont toutefois reçu dimanche le concours d'équipements lourds, a déclaré le porte-parole de l'Agence de gestion des catastrophes.

Le président Joko Widodo s'est rendu dans la région dimanche pour y rencontrer des survivants. Sur sa page Facebook, il a appelé les Indonésiens "à la vigilance car il y a des centaines de localités où peuvent se produire des coulées de boue".

Les glissements de terrains sont fréquents en Indonésie au moment de la saison des pluies. La moitié des quelque 250 millions d'habitants du pays vit dans des zones à risque.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Éruption du volcan Sinabung en Indonésie