NOUVELLES
13/12/2014 02:42 EST | Actualisé 12/02/2015 05:12 EST

Pologne: l'opposition mène une manif dénonçant les résultats des élections

VARSOVIE, Pologne - Des milliers de sympathisants d'un parti d'opposition conservateur en Pologne sont descendus dans les rues, samedi, pour protester contre les résultats de récentes élections locales, entachées par des fraudes selon le chef du parti, Jaroslaw Kaczynski.

Les élections de novembre ont été entachées par différents problèmes, dont un pépin informatique qui a retardé les résultats et plusieurs bulletins de votes invalides, apparemment en raison de la confusion des électeurs qui ont mal inscrit leur vote.

Aucune indication ne suggère toutefois qu'elles ont été falsifiées, et les détracteurs de M. Kaczynski l'accusent d'inventer ces allégations pour galvaniser ses troupes à l'approche des élections nationales, l'an prochain.

À Varsovie, les supporters du parti Droit et justice ont marché sous le slogan «En soutien à la démocratie» et en scandant «Refaites les élections».

C'est le parti Droit et justice qui a obtenu le plus de voix lors des récentes élections, mais il possède moins de sièges dans les assemblées locales que le parti du gouvernement, en raison de la manière dont les sièges sont répartis. Les sondages en fin de campagne prévoyaient que Droit et justice aurait plus de votes qu'il n'en a obtenus.

Ce parti a dirigé la Pologne de 2005 à 2007. Jaroslaw Kaczynski était le premier ministre. Il n'a pas réussi à gagner d'élections nationales depuis.

Ses opposants affirment que ses allégations de fraude électorale sont le deuxième grand mensonge qu'il promeut, après avoir dit qu'un écrasement d'avion en Russie qui a tué son frère, le président Lech Kaczynski, et 95 autres personnes en 2010 n'était pas accidentel. Il accuse le président russe Vladimir Poutine et l'ancien premier ministre Donald Tusk d'avoir comploté son assassinat.

Une enquête d'État en Pologne a affirmé que l'accident était dû à une combinaison de problèmes, dont de mauvaises conditions météorologiques, une erreur du pilote et l'état rudimentaire de l'aéroport de Smolensk, en Russie.

PLUS:pc