DIVERTISSEMENT
12/12/2014 09:56 EST | Actualisé 12/12/2014 10:01 EST

«SNL Québec»: Michel St-Cyr revient sur la prometteuse première année (ENTREVUE)

Télé-Québec

L’année 2014 s’achève, et il y aura déjà bientôt un an que le tout premier SNL Québec embrasait les ondes de Télé-Québec. C’était le 8 février, et Louis-José Houde était aux commandes. Pourtant, dans la tête du producteur Michel St-Cyr, de Fair-Play, le souvenir des premiers balbutiements de SNL Québec est beaucoup plus lointain.

«J’ai eu l’idée à l’automne 2011, se remémore l’homme. J’ai contacté les gens de Broadway Video, qui sont derrière Saturday Night Live, et j’ai été les rencontrer pour la première fois en janvier 2012, je pense. Il a fallu leur expliquer comment fonctionne notre marché, parce qu’en général, quand ils vendent les droits, ils les vendent directement à un diffuseur. Dans les autres pays, le diffuseur produit directement l’émission. Pour eux, c’était nouveau de vendre à une maison de production qui n’était pas le diffuseur. Tout ça a pris un certain temps.»

«Dans une autre vie», comme il se plait à l’expliquer, Michel St-Cyr travaillait pour un réseau de télévision et recevait souvent, très souvent des propositions de concepts qui, lui promettait-on, «allaient être comme SNL». Lui-même grand fanatique du mythique rendez-vous, auquel il est fidèle depuis son enfance, Michel St-Cyr a alors senti une possibilité poindre dans son esprit.

«Je me suis dit : au lieu de créer des émissions qui ressembleraient à SNL, pourquoi ne pas acheter le format?»

À ce jour, il a effectué quatre allers retours à New York pour préciser les bases de l’entreprise.

«Je voulais ramener le look vintage, les décors simples et les sketchs des Bye Bye de ma jeunesse, détaille-t-il. Et l’idée du direct! Dans les dernières années, Louis Morissette et Véronique Cloutier ont poussé le produit une coche au-dessus au niveau du montage et des effets spéciaux, mais des Bye Bye présentés en direct, il n’y en a pas eu beaucoup, à travers le temps. Moi, j’avais en tête les numéros à trois murs et à deux chaises…»

Talents (de moins en moins) inconnus

Depuis, SNL Québec est devenu l’une des valeurs sûres de Télé-Québec et fait office de bonbon mensuel pour ses téléspectateurs. Ce samedi, Guy A.Lepage et son humour incisif casseront la baraque auprès des jeunes comédiens Pier-Luc Funk, Phil Roy, Virginie Fortin, Léane Labrèche-Dor, Mathieu Quesnel et Katherine Levac, et des deux nouveaux lecteurs de nouvelles, Guillaume Girard et Mickaël Gouin. DJ Champion remplira les portions musicales. Puis, après Noël, on présentera un pot-pourri des meilleurs moments le 10 janvier, et Véronic DiCaire, Charles Lafortune et Véronique Cloutier se frotteront tour à tour à l’aventure d’ici mars.

Michel St-Cyr affirme que la direction de Télé-Québec est très contente des cotes d’écoute de SNL Québec, mais il ne croit pas être en mesure de confirmer avant l’hiver si l’émission reviendra à l’automne.

Ceci dit, le producteur entrevoit encore une liste très touffue de grands noms qui pourraient aller s’amuser sur le plateau de SNL Québec: Éric Salvail, Anne Dorval, Rachid Badouri, Marc Labrèche et, pourquoi pas, d’autres «vedettes du moment» qui pourraient «monter d’ici là», comme il le souligne avec enthousiasme.

«Ce que j’aime de SNL, c’est que la vedette change et devient en quelque sorte l’animateur du show, souffle-t-il. Et ça fait 40 ans que ça marche, parce qu’ils choisissent toujours des vedettes de l’heure. Alors, c’est inépuisable comme concept. C’est sans fin. Ça repose sur une vedette qui change à chaque fois, et sur les épaules de six jeunes talents inconnus. C’est un beau risque.»

Par contre, après à peine cinq éditions de SNL Québec, l’expression «talents inconnus» sied ironiquement de moins à moins à Pier-Luc, Phil, Virginie, Léane, Mathieu et Katherine, que peu de gens connaissaient en décembre 2013. Plusieurs d’entre eux ont démontré leur savoir-faire sur d’autres tribunes depuis un an, et quelques-uns, dont Phil Roy, Léane Labrèche-Dor et Katherine Levac, ont même contribué à lancer la saison de Ce soir tout est permis, nouveau jeu d’Éric Salvail, sur les ondes de V. Michel St-Cyr, qui vante la complicité et la complémentarité de chacun d’eux, soutient qu’il ne pourrait être plus fier de ses protégés que lorsqu’il les regarde se frayer un chemin dans l’univers du show-business.

«Quand je repense au stress du premier live, avec Louis-José, les gens de New York qui étaient sur place… L’atmosphère change un peu à chaque fois. Avec le temps, on a créé une façon de faire, mais ça change toujours. Il n’y a jamais de routine», lance Michel St-Cyr en guise de conclusion.

SNL Québec, ce samedi, 13 décembre, à 21h, à Télé-Québec. En rediffusion le vendredi 19 décembre, à 22h.

Abonnez-vous à la page Facebook du HuffPost Art de vivre
Suivez le HuffPost Art de vivre sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

SNL Québec avec Patrick Huard