POLITIQUE
12/12/2014 12:29 EST | Actualisé 12/12/2014 12:29 EST

Alexandre Cloutier veut mettre fin à la «politique spectacle»

PC

QUÉBEC _ Le candidat à la direction du Parti québécois Alexandre Cloutier veut alléger la tâche des députés et mettre fin à la "politique spectacle".

Le député de Lac-Saint-Jean a présenté vendredi à Québec un bouquet de mesures visant à "assainir le débat politique, revaloriser le rôle des députés et moderniser les institutions démocratiques du Québec".

Au nom de la "conciliation travail-famille", M. Cloutier croit qu'il est temps de revoir le nombre d'heures passées par les élus en commission parlementaire. En 2010, les députés du Québec ont siégé cinq fois plus que leurs vis-à-vis de l'Ontario (5500 heures contre 1100), a fait valoir le député en point de presse.

Il suggère également de réhabiliter le droit à la dissidence et d'allouer le vote libre des députés pour toutes les questions, excluant les votes de confiance.

Dans l'espoir de redonner un peu de lustre à la classe politique, M. Cloutier propose de limiter les applaudissements en Chambre, de permettre de braquer les caméras sur les comportements disgracieux et de renforcer le pouvoir du président pour mieux faire respecter le décorum. Il est impératif, selon l'élu péquiste, de mettre fin au mauvais théâtre et à la politique spectacle.

M. Cloutier ramène à l'avant plan la proposition de créer un poste de directeur parlementaire du budget qui aurait pour mandat de dresser un portrait indépendant de l'état des finances publiques à chaque trimestre de l'année financière.

De cette façon, le gouvernement ne pourrait plus manipuler les chiffres à des fins partisanes au déclenchement des élections et cesserait, de l'avis du député, de se livrer à "un jeu hypocrite avec des milliards en jeu".

La proposition de créer un poste de directeur du budget n'est pas nouvelle. Elle avait été rejetée en 2012 par le ministre péquiste des Institutions démocratiques, Bernard Drainville.

L'aspirant chef du PQ revient aussi à la charge avec l'idée d'instaurer un mode de scrutin proportionnel mixte pour accroître la représentativité de l'Assemblée nationale.

Un gouvernement dirigé par Alexandre Cloutier, ferait, par ailleurs, adopter une Constitution du Québec, de nature transitoire, qui regrouperait entre autres la Charte des droits et libertés, la Charte de la langue française et la Loi sur l'Assemblée nationale.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui pourrait prétendre à la chefferie du PQ?