NOUVELLES
12/12/2014 12:07 EST | Actualisé 11/02/2015 05:12 EST

Alexandre Cloutier veut mettre fin à la «politique spectacle»

QUÉBEC - Le candidat à la direction du Parti québécois Alexandre Cloutier veut alléger la tâche des députés, mettre fin à la «politique spectacle» et enrayer l'«hypocrisie» budgétaire.

Le député de Lac-Saint-Jean a présenté vendredi à Québec un bouquet de mesures visant à «assainir le débat politique, revaloriser le rôle des députés et moderniser les institutions démocratiques du Québec».

Il suggère notamment de réhabiliter le droit à la dissidence et d'allouer le vote libre des députés sur toutes les questions à l'Assemblée nationale, excluant les votes de confiance.

«Le vote libre ne s'exprimera pas d'une manière divergente nécessairement sur une base régulière, il faut juste l'accepter dans notre culture politique, il faut changer les moeurs, il faut accepter ce droit à l'expression plus libre», a-t-il expliqué en point de presse.

Le débat enflammé sur l'amphithéâtre de Québec il y a quelques années est l'une de ces occasions où «on aurait pu davantage exprimer notre différence ou notre divergence», a dit M. Cloutier.

Au nom de la «conciliation travail-famille», l'élu jeannois croit qu'il est temps de revoir le nombre d'heures passées par les élus en commission parlementaire. En 2010, les députés du Québec ont siégé cinq fois plus que leurs vis-à-vis de l'Ontario (5500 heures contre 1100), a-t-il soutenu.

«On peut se poser des questions. Est-ce que pour les jeunes pères et les jeunes mères de famille c'est le scénario idéal pour inviter les gens à s'inscrire dans cette vie démocratique alors qu'on fait nettement plus que partout ailleurs en Amérique du Nord? On peut certainement revoir des façons de faire», a estimé M. Cloutier.

Dans l'espoir de redonner un peu de lustre à la classe politique, l'aspirant chef du PQ propose de limiter les applaudissements en Chambre, de permettre de braquer les caméras sur les comportements disgracieux et de renforcer le pouvoir du président pour mieux faire respecter le décorum.

«C'est évident qu'il y a de la politique spectacle et c'est évident que c'est à cela que je souhaite mettre fin», a-t-il affirmé.

M. Cloutier ramène à l'avant plan la proposition de créer un poste de directeur parlementaire du budget _ comme à Ottawa _ qui aurait pour mandat de dresser un portrait indépendant de l'état des finances publiques à chaque trimestre de l'année financière.

De cette façon, le gouvernement ne pourrait plus manipuler les chiffres à des fins partisanes au déclenchement des élections. Le député a réservé ses mots les plus durs pour dénoncer cette manoeuvre récurrente reprochée autant aux libéraux qu'aux péquistes.

«S'il y a une aberration à laquelle on doit mettre fin, c'est ce jeu d'élection en élection avec l'état réel des finances publiques, a dit M. Cloutier. Il faut mettre fin au mauvais film, il faut mettre fin à ce jeu hypocrite avec des milliards de dollars d'argent québécois en jeu, il est grand temps d'avoir la situation réelle.»

La proposition de créer un poste de directeur du budget n'est pas nouvelle. Elle avait été rejetée en 2012 par le ministre péquiste des Institutions démocratiques, Bernard Drainville.

M. Cloutier revient aussi à la charge avec l'idée d'instaurer un mode de scrutin proportionnel mixte _ l'électeur votant pour un candidat de circonscription et pour un autre provenant d'une liste de candidats _ dans le but d'accroître la représentativité de l'Assemblée nationale.

«Il est grand temps que dans notre Parlement, on ait davantage d'égalité entre les hommes et les femmes et il est grand temps aussi qu'on ait davantage de Néo-Québécois. La façon la plus simple et la plus facile d'y arriver, c'est certainement avec un système proportionnel mixte», a-t-il avancé.

Un gouvernement dirigé par Alexandre Cloutier, ferait, par ailleurs, adopter une Constitution du Québec, de nature transitoire, qui regrouperait entre autres la Charte des droits et libertés, la Charte de la langue française et la Loi sur l'Assemblée nationale.

PLUS:pc