NOUVELLES
11/12/2014 04:16 EST | Actualisé 10/02/2015 05:12 EST

Max Pacioretty a gagné des «points capitaines» au cours de la dernière semaine

Getty Images
MONTREAL, CANADA - APRIL 18: Max Pacioretty #67 of the Montreal Canadiens battles for the puck against Radko Gudas #75 of the Tampa Bay Lightning in NHL action on April 18, 2013 at the Bell Centre in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Francois Lacasse/NHLI via Getty Images)

BROSSARD, Qc - Max Pacioretty a engrangé des «points capitaines» chez le Canadien au cours de la dernière semaine. Visiblement touché par le décès de Jean Béliveau, l'attaquant a exercé du leadership qui n'est pas passé inaperçu.

«Il a pris l'initiative, a acquiescé l'entraîneur Michel Therrien, jeudi. Il n'a pas craint de supporter la famille de M. Béliveau et il a vu à ce que ses coéquipiers disputent un fort match mardi.

«Il a dit les bonnes choses et il a soutenu ses paroles par des actions, a-t-il continué. Dire de bonnes choses, c'est facile. Tout le monde peut faire ça. Agir c'est différent. Nous, dans notre domaine, nous ne faisons pas de politique. Quand on dit quelque chose, il faut l'appuyer dans l'action. Ce que j'apprécie, c'est quand un gars dit les bonnes choses et qu'il livre la marchandise. Ça, j'apprécie ça.»

L'occasion était trop invitante pour enchaîner avec une question au sujet du capitanat de l'équipe, qui est vacant.

«Non, non, je ne vais pas là. Je ne vais pas là...», a répété Therrien, en évitant le piège tendu.

Plus tôt, le 'coach' avait souligné à grand trait les progrès qu'a réalisés Pacioretty sur le plan du leadership cette saison.

«Ça vient avec la maturité, a-t-il dit. On voit qu'il est plus responsable et qu'il a du plaisir à jouer.

«Le leadership, je le vois par les actions. Chacun des joueurs doit être un leader par ses actions. Ce n'est pas donné à tout le monde de prêcher les bonnes paroles dans une chambre de hockey, mais ça peut-être donné à tout le monde de montrer les bonnes actions sur la patinoire.

«Max Pacioretty depuis le début de la saison, comparativement à comment il était à l'arrivée du groupe, a fait beaucoup de progrès à ce chapitre et c'est encourageant», avait-il déclaré.

L'entraîneur, qui était en verve jeudi, avait auparavant eu de bons mots à l'endroit des défenseurs Nathan Beaulieu et Tom Gilbert, qui ont bien fait ensemble mardi.

«J'ai utilisé Nathan Beaulieu dans une douzaine de minute (11:24) et il a sans doute disputé ses 12 meilleures minutes dans la Ligue nationale. Il était engagé, il patinait et il faisait bien circuler la rondelle.»

Pour ce qui est de Gilbert, Therrien a relevé qu'il affiche plus de combativité depuis qu'on l'a retranché de la formation deux fois à la fin de novembre.

«Il a saisi le message et il fait son 'job'», a-t-il résumé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les derniers repêchages du Canadien