NOUVELLES
11/12/2014 07:05 EST | Actualisé 11/12/2014 10:58 EST

Dur lendemain de tempête, l'autoroute 20 encore fermée à Montmagny (VIDÉO)

L'autoroute 20 est toujours fermée dans les deux directions ce matin entre Lévis et La Pocatière en raison des mauvaises conditions météorologiques. Une centaine de personnes ont passé la nuit à l'École secondaire Louis-Jacques-Casault à Montmagny parce qu'elles étaient coincées sur la route.

La route 132 est aussi fermée entre Lévis et Montmagny. Le directeur général de la Ville de Montmagny, Bernard Létourneau, estime que la plupart de ces personnes pourraient toutefois être en mesure de reprendre la route ce matin.

« Si tout va bien, ils pourront repartir, a-t-il fait savoir hier en soirée. C'est possible de circuler dans les petites rues, alors tout le monde devrait normalement pouvoir repartir. »

La tempête de neige du 9 et 10 décembre 2014 sur Twitter


Si la situation ne s'améliore pas, il fera alors appel à la communauté pour trouver notamment de la nourriture pour la centaine de personnes qui ne peuvent quitter Montmagny.

Par ailleurs, Transports Québec ne peut toujours pas préciser à quelle heure les deux routes seront rouvertes à la circulation, puisque les conditions météorologiques demeurent difficiles dans le secteur.

La 20 en direction ouest a été fermée en avant-midi mercredi à la suite d'un important carambolage, puis, vers midi, Transports Québec a décidé de fermer l'autoroute dans les deux directions en plus de la 132 en raison du mauvais temps.

Le carambolage, qui a eu lieu vers 10 h 30 à la hauteur de Saint-Vallier, dans Bellechasse, a touché une vingtaine de véhicules, dont des camions semi-remorques. Un véhicule lourd a d'abord effectué une mise en portefeuille au kilomètre 355. Tentant de l'éviter, des véhicules qui le suivaient se sont tamponnés ou ont fait des sorties de route.

L'accident a fait un blessé grave et plusieurs blessés mineurs. La personne blessée gravement a été conduite à l'Hôtel-Dieu de Lévis, mais sa vie n'est pas en danger, a précisé la porte-parole de la SQ, Ann Mathieu.

Le fleuve sort de son lit

Les vents forts et les marées ont aussi causé des inondations sur le boulevard Champlain à la hauteur des traversiers. Le stationnement près des traversiers est d'ailleurs inondé. La police a dû fermer la circulation jusqu'à la Côte de la Montagne.

De nombreuses pannes

Les forts vents ont aussi causé plus d'une quarantaine de pannes d'électricité dans les régions de Québec et Chaudière-Appalaches. Vers 20 h, plus de 14 000 abonnés étaient sans électricité. Des pannes étaient toujours signalées jeudi matin.

Hydro-Québec n'était pas en mesure de dire quand l'électricité allait être de retour pour la majorité de ses abonnés.

L'Océanic en aide aux blessés

L'autobus de l'Océanic de Rimouski, qui circulait dans le secteur au moment de l'accident, s'est immobilisé pour porter secours aux victimes. Le soigneur de l'équipe, Maxime Provencher, et l'entraîneur adjoint, Charles Juneau, sont venus en aide à un automobiliste dont la voiture était coincée sous un poids lourd.

« Max Provencher et Charles Juneau ont été les premiers intervenants avec une infirmière qui ont porté soin pendant une heure et demie au monsieur qui était coincé. Ça a pris les pinces de désincarcération pour le sortir de là », raconte le directeur-gérant et entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, qui s'est lui-même occupé d'une femme en état de choc. L'équipe a pu reprendre la route vers Sherbrooke, où elle était attendue pour disputer un match contre le Phoenix.

Vitesse réduite à 80km/h

L'autoroute 20 Est avait été fermée une première fois pendant près de deux heures dans le même secteur après qu'un camion eut effectué une mise en portefeuille.

C'est donc deux accidents qui sont survenus en quelques heures sur cette portion de l'autoroute 20, qui est particulièrement exposée aux grands vents et à la poudrerie.

Afin de réduire les risques d'accident dans ce secteur, Transports Québec a justement lancé la semaine dernière un projet pilote qui permet de moduler la limite de vitesse dans une portion de 10 kilomètres, entre Saint-Michel-de-Bellechasse et Saint-Vallier, en fonction des conditions météorologiques.

Et pour la première fois, vers 2 h 15 la nuit dernière, la vitesse avait été réduite à 80 km/h, confirme la porte-parole Noémie Vanheuverzwijn.

Quatre panneaux dans chaque direction ont été installés pour avertir les automobilistes des modifications de vitesse. Les automobilistes impliqués dans les accidents de ce matin ont-ils respecté cette limite réduite ? Ont-ils vu les panneaux électroniques ? « Tout ça fait partie des analyses pour identifier la cause de l'accident. S'il y a des choses qui peuvent être améliorées, ça le sera », affirme la porte-parole de Transports Québec.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter