NOUVELLES
11/12/2014 01:15 EST | Actualisé 10/02/2015 05:12 EST

Le rapport taille/hanches augmente le risque de mort subite d'origine cardiaque

MONTRÉAL - Les individus dont le rapport taille/hanches est le plus élevé sont deux fois plus menacés que les autres par une mort subite d'origine cardiaque, prévient une étude américaine.

La mort subite d'origine cardiaque désigne un arrêt cardiaque soudain, mais ne doit pas être confondue avec une crise cardiaque.

L'obésité est associée à une multitude de problèmes cardiaques, dont celui-ci, mais les chercheurs ont voulu vérifier si un rapport taille/hanches très généreux ne serait pas encore plus dangereux. Ils ont donc étudié la santé d'environ 15 000 hommes et femmes d'âge mûr.

Durant la période moyenne de suivi, soit 12,5 ans, ils ont recensé 253 morts subites d'origine cardiaque. Les victimes étaient âgées dans la mi-cinquantaine en moyenne; une sur trois était une femme; et quatre sur dix étaient d'origine afro-américaine.

Sans grande surprise, les victimes présentaient davantage de facteurs de risque pour les maladies cardiaques, comme l'hypertension et l'hypercholestérolémie. Elles avaient aussi un indice de masse corporelle plus élevé, un tour de taille plus ample, et un rapport taille/hanches — un marqueur d'obésité centrale — plus important que les autres.

Le rapport taille/hanches était le plus étroitement associé à la mort subite d'origine cardiaque, même en tenant compte d'autres facteurs importants. Ceux dont le rapport étaient le plus élevé doublaient leur risque comparativement à ceux ayant un rapport normal.

Le gras qui s'accumule autour de la taille serait plus dangereux que celui ailleurs dans le corps, en raison de son impact sur l'inflammation.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le British Medical Journal.

PLUS:pc