NOUVELLES
11/12/2014 12:07 EST | Actualisé 10/02/2015 05:12 EST

La CPI ordonne la Côte d'Ivoire de lui livrer Simone Gbagbo

AMSTERDAM, Pays-Bas - La Cour pénale internationale a ordonné à la Côte d'Ivoire de lui livrer Simone Gbagbo, l'ancienne première dame du pays, pour répondre d'accusations de crimes contre l'humanité à La Haye.

Le mari de Mme Gbagbo, l'ancien président Laurent Gbagbo, est déjà entre les mains de la CPI, où il est accusé de viols, de meurtres et de la persécution de ses adversaires politiques avant sa chute en 2011.

La Côte d'Ivoire faisait valoir qu'elle seule, et non la CPI, était en mesure de traduire Mme Gbagbo en justice.

Les juges du tribunal international ont rejeté cet argument jeudi, en faisant valoir que les dirigeants ivoiriens n'ont pas pris la moindre mesure pour la traîner devant les tribunaux.

Les deux Gbagbo maintiennent leur innocence.

PLUS:pc