Joyaux cachés : des destinations incroyables au cœur des grandes villes canadiennes

10/12/2014 04:13 EST | Actualisé 10/12/2014 04:32 EST
Bruce Yuanyue Bi via Getty Images

Lorsque vous pensez ville, vous imaginez sans doute de hauts immeubles, des parcs harmonieusement aménagés et des rues congestionnées. Vous ne pensez pas vraiment labyrinthes et chemins souterrains. Pourtant, les villes canadiennes renferment plusieurs de ces trésors cachés, qui n’attendent qu’à être explorés.

Des temples bouddhistes dans la grande région de Toronto aux labyrinthes secrets à Vancouver, nous avons dressé la liste de certains des meilleurs trésors cachés au pays.

Joyaux cachés : des destinations incroyables au cœur des grandes villes canadiennes

Les fortifications de Québec, ville de Québec

Avec ses immenses murs ceinturant le Vieux-Québec, Québec est la seule ville fortifiée en Amérique du Nord. Fabriqués en briques grises, ils renferment des canons, des meurtrières, une citadelle en forme d’étoile et un parc d’artillerie.

À l’intérieur des murs, on trouve restaurants, auberges et beaucoup d’histoire.

Le labyrinthe public de Toronto, Toronto, Ontario

Un labyrinthe se trouve juste à côté du Centre Eaton, dans le centre-ville de Toronto. Situé dans le Trinity Square Park, il a été créé par le Labyrinth Community Network. Il se traverse en une vingtaine de minutes, et selon la tradition (contrairement aux dédales, les labyrinthes ne renferment aucun cul-de-sac), en parcourant un sentier sinueux de ce genre, vous pouvez vous attendre à recevoir de grandes révélations. Le Labyrinth Community Network commandite quatre marches gratuites, avec musique en direct, par année.

Le temple bouddhiste Fo Guang Shan de Toronto, Mississauga, Ontario

Avec ce temple bouddhiste, au détour d’un virage, on se retrouve en Asie, un endroit fantastique qui fait partie du paysage à Mississauga. On peut y organiser des cérémonies de mariage ou des funérailles, des visites guidées, et bien sûr y faire la pratique du dharma. Tous ceux qui souhaitent découvrir et célébrer la religion bouddhiste y sont les bienvenus. Une halte au salon de thé (dont les profits servent à l’entretien du temple) est hautement recommandée!

Les labyrinthes de l’île de Vancouver, île de Vancouver, Colombie-Britannique

Si vous avez envie de méditer et d’accéder à la pleine conscience, sachez que l’île de Vancouver renferme plus de 50 labyrinthes. Vous pouvez les visiter seul ou dans le cadre de circuits organisés. Les labyrinthes sont composés d’herbes, d’arbres et même de fleurs! Une invitation à découvrir les vertus de la paix et de la patience.

Le jardin chinois Dr. Sun Yat-Sen Classical, Vancouver, Colombie-Britannique

Ce jardin se trouve en plein cœur de Vancouver, une surprise des plus agréables lorsque vous quittez les routes achalandées pour vous retrouver dans cette oasis de paix haute en couleur. La mission officielle du jardin est « d’entretenir et d’améliorer la compréhension entre les cultures chinoise et occidentale, de promouvoir la culture chinoise de façon générale et d’être une partie intégrante de la communauté locale ».

Le jardin a été aménagé en 1985, selon les principes et les techniques d’un jardin sous le règne de la dynastie Ming. Des artisans canadiens et chinois ont travaillé en étroite collaboration pour le concevoir. Si vous allez le visiter, ne manquez pas ses couloirs — ils ont été construits sans clous, vis ou colle.

Le dédale du centre de l’île/de William Meany, îles de Toronto, Toronto, Ontario

Le dédale des îles de Toronto/de William Meany était une tradition bien ancrée, mais comme il a été négligé, les arbres y ont été déracinés en 2011. Mais grâce à un don récemment versé par l’homme d’affaires William Meany, le dédale renaîtra de ses cendres d’ici peu. Le tracé d’origine a été élaboré par le concepteur paysagiste Peter Vanderwerf.

Cette année, des bénévoles y ont replanté 1200 cèdres noirs, en provenance d’une pépinière locale, en formant une clôture pour leur permettre de croître de façon à créer les « murs » du dédale. Il ouvrira ses portes en 2015, et c’est un endroit tout indiqué pour ceux qui ont sérieusement envie de perdre la boussole.