DIVERTISSEMENT

Musée McCord : naviguez avec vos enfants sur «L'île aux jouets» (PHOTOS)

09/12/2014 06:11 EST | Actualisé 09/12/2014 06:11 EST
Courtoisie Musee McCord

À l’approche des Fêtes, le Musée McCord renouvelle pour une cinquième année sa traditionnelle exposition pour enfants centrée sur les jouets et en modifie quelque peu le concept, afin de stimuler encore davantage l’imaginaire de son public-cible, les 3 à 9 ans.

Pour cette nouvelle édition, on a ainsi rebaptisé l’événement L’île aux jouets et conçu un scénario s’apparentant à une chasse aux trésors, où les bouts de choux doivent partir sur la trace de singes naufragés, aller à la pêche aux bananes, et rassembler tous les membres de l’équipage du capitaine Gustav, mascotte de l’activité.

L'article se poursuit après la galerie photos


Exposition Île aux jouets - Musée McCord


Chemin faisant, ils croiseront poupées, marionnettes, figurines, animaux miniatures, petites voitures et autres babioles mythiques de toutes les époques, certaines étant associées à des légendes fascinantes, dans un décor aux couleurs vives, agrémenté de projections et d’effets sonores.

Au total, plus de 170 joujoux encore jamais exposés de la collection du Musée McCord sont répartis dans les cinq zones de L’île aux jouets, à savoir le lieu d’introduction, la «Forêt des fées», le «Jardin du géant», le «Phare» et le «Royaume du Lancelot».

Au premier coup d’œil, la trame L’île aux jouets, bien que très ludique, peut sembler un peu plus mature, moins fantaisiste que les moutures antérieures exhibées au Musée McCord. A-t-on cherché à rejoindre davantage les pré-adolescents que les fillettes et les garçonnets? La direction de l’institution assure que non, mentionnant que la tranche d’âge visée a toujours été la même.

«Les tout-petits y trouveront leur compte, promet Guislaine Lemay, conservatrice au Musée McCord. On a fait l’expérience lors du vernissage, et les très jeunes s’amusaient beaucoup. Ce n’est pas la même disposition ; l’an dernier, on avait fait en sorte que les vitrines soient extrêmement basses, pour que les enfants puissent regarder de très près. Cette année, elles sont un peu plus hautes, mais il y a quand même des marches qui leur permettent de grimper, de se hisser plus haut. Aussi, les activités et les jeux proposés sont assez simples. Si les petits de trois ans ne connaissent pas encore les contes de fées, ils peuvent quand même s’amuser avec les différents éléments de l’exposition.»

La trajectoire de L’île aux jouets s’étire en outre sur la même longueur et le même espace que les années précédentes.

Histoires variées

Depuis sa mise sur pied, en 2010, l’exposition des jouets du Musée McCord obtient un fabuleux succès, avec les 125 000 visiteurs, incluant groupes scolaires et garderies, qui ont profité de l’une ou l’autre des éditions.

L’an dernier, environ 40 000 personnes s’étaient promenées dans le parcours intitulé Mission Cosmos, qui nous entraînait dans les profondeurs de l’espace. En 2012, le chien Snoopy Sniffer, de Fisher Price, guidait les invités dans la cité imaginaire d’Abracadabra. En 2011, on explorait l’Arctique, ses igloos et ses châteaux de neige et, en 2010, on survolait les pièces de la maison qui accueillent souvent les jeux des bambins, comme les placards et les dessous de lit. Chaque fois, la présentation arborait un nom différent. On ignore encore quelle sera la thématique l’an prochain.

«Ça prend une histoire, parce que ça rend le tout un peu plus dynamique, signale Guislaine Lemay. Les enfants y prennent plaisir, parce qu’on sait qu’ils aiment les personnages, les chasses aux trésors, les quêtes. On leur donne un jeu de piste à faire et ils sont contents.»

Pas question, par ailleurs, de simplement mettre le matériel à la disposition des gamins et de laisser les petites mains palper et tâter à leur guise.

«Notre mission demeure de préserver ces objets, explique Guislaine Lemay. On ne peut pas laisser les jeunes jouer avec des artefacts qui ont plus de 100 ou 150 ans ; ce serait trop risqué, même si certains enfants font très attention aux jouets. Ce sont des objets de musée, qu’on veut pouvoir montrer aux générations futures. On préfère trouver d’autres moyens d’amuser les petits avec des activités connexes, plutôt que d’impliquer les jouets comme tels.»

L’exposition L’île aux jouets se tient au Musée McCord jusqu’au 6 avril 2015. Plusieurs ateliers et promotions liés, comme une heure du conte, un week-end des grands-parents et des concours, sont prévus à l’horaire d’ici là. Consultez le site du musée pour en savoir plus.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter