NOUVELLES
08/12/2014 09:59 EST | Actualisé 07/02/2015 05:12 EST

New Delhi interdit le service Uber après un viol présumé

NEW DELHI - La capitale indienne a interdit lundi le service de taxi Uber, après qu'une femme eut accusé un chauffeur de l'avoir violée.

L'annonce a été faite au moment où le suspect de 32 ans comparaissait devant la justice. Le tribunal a ordonné que Shiv Kumar Yadav soit placé en détention pendant trois jours. Le viol aurait été commis vendredi soir.

Le patron de Uber, Travis Kalanick, a déclaré que la firme de San Francisco fera tout en son pouvoir pour assurer que le responsable du crime est traduit en justice et pour appuyer la victime et sa famille.

Il a ensuite ajouté qu'Uber collaborera avec les autorités indiennes pour resserrer les vérifications des antécédents des chauffeurs — ce que certains interprètent comme une tentative de sa part de renvoyer une partie du blâme aux dirigeants locaux.

Le ministre indien des Affaires intérieures, Rajnath Singh, a expliqué que la victime présumée de 26 ans s'est endormie dans le véhicule du suspect. Ce dernier en aurait profité pour la conduire vers un endroit reculé et l'agresser.

L'homme a été arrêté dimanche soir dans sa ville natale de Mathura, à enviromn 160 kilomètres au nord de la capitale.

Des dizaines de manifestants en colère se sont rassemblés lundi devant la résidence du ministre Singh pour réclamer une meilleure sécurité pour les femmes. Les policiers ont arrêté plusieurs personnes qui participaient à une autre manifestation, pendant laquelle le premier ministre Narendra Modi a été brûlé en effigie devant le siège de son parti.

Les agressions à l'endroit des femmes retiennent l'attention en Inde depuis qu'une étudiante a été violée à mort à bord d'un autocar de New Delhi, il y a près de deux ans. Le gouvernement a depuis adopté des mesures plus sévères, mais les militants affirment que beaucoup reste encore à faire.

Les données officielles indiennes font état de 25 000 viols par année, mais cela ne serait qu'une fraction du nombre réel.

PLUS:pc