NOUVELLES
08/12/2014 08:43 EST | Actualisé 07/02/2015 05:12 EST

Le président iranien dénonce la corruption

TÉHÉRAN, Iran - Le président iranien a vertement critiqué, lundi, la corruption de plus en plus importante dont souffre son pays.

Hassan Rouhani a déclaré que l'argent qui était autrefois refilé sous la table est aujourd'hui déposé sur la table.

L'Iran a lancé une vaste initiative pour décentraliser et privatiser son économie, après la Révolution islamique de 1979.

Le leader suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a fréquemment mis les responsables en garde contre la corruption qui pourrait accompagner cette initiative, et le pays a été ébranlé au cours des dernières années par de nombreuses affaires de corruption.

M. Rouhani a pris la parole lors d'une conférence anticorruption. Il a alors déclaré que les Iraniens devraient faire tout en leur pouvoir pour combattre ce problème.

Il a ajouté que l'ouverture de plus en plus grande du gouvernement et l'intérêt du public aideront à lutter contre la corruption.

Ses commentaires ont été diffusés en direct par la télévision iranienne.

En mai, le milliardaire Mahafarid Amir Khosvari a été exécuté pour avoir participé à une fraude bancaire de 2,6 milliards $ US en Iran. Puis, en septembre, l'ancien vice-président Mohammad Reza Rahimi a été condamné à la prison et à une amende en lien avec une affaire de corruption.

PLUS:pc