NOUVELLES

G20: un policier reconnu coupable d'agression sur un manifestant en appelle

08/12/2014 12:30 EST | Actualisé 07/02/2015 05:12 EST

TORONTO - Un policier de Toronto qui a été reconnu coupable d'avoir agressé un manifestant, lors du Sommet du G20 il y a quatre ans, en appelle de sa condamnation.

L'agent Babak Andalib-Goortani a été condamné en septembre pour agression armée pour avoir usé de force excessive lors de l'arrestation d'Adam Nobody le 26 juin 2010, devant l'Assemblée législative de l'Ontario.

Il a reçu une peine de 45 jours à purger derrière les barreaux, bien qu'il ait presque immédiatement obtenu sa libération sous caution en attendant le résultat de son appel.

Son avocat, Alan D. Gold, affirme que le policier se trouvait dans une situation fluide, qui évoluait sans cesse, lors de laquelle il n'a pas eu l'occasion de réfléchir calmement.

Me Gold soutient que le juge du procès n'a pas adéquatement considéré l'état mental de son client durant l'incident qui a duré environ une minute.

Le juge a conclu que l'agent Andalib-Goortani avait frappé M. Nobody plusieurs fois avec sa matraque alors qu'il se trouvait déjà au sol, entouré de plusieurs autres agents qui étaient là pour l'arrêter.

Le juge avait aussi noté que l'accusé n'avait montré aucun remords et que son badge et son insigne d'identité n'étaient pas visibles lors de l'arrestation.

PLUS:pc