NOUVELLES

Un typhon fait 3 morts aux Philippines et 900 000 évacués

07/12/2014 10:51 EST | Actualisé 06/02/2015 05:12 EST

LEGAZPI, Philippines - Le passage du typhon Hagupit, samedi, aux Philippines, a causé la mort d'au moins trois personnes et forcé près de 900 000 résidents de la région à se réfugier dans des abris, mais les autorités n'ont pas rapporté de dommages importants comme elles le craignaient.

Hagupit a entraîné des inondations et les vents puissants ont arraché des toits de maisons dans la province du Samar oriental et d'autres îles à proximité. De nombreux résidents de ces régions manquent toujours d'électricité.

La tempête s'était calmée dimanche, mais elle pourrait être encore potentiellement dangereuse, selon les métérologistes. Les pluies diluviennes pourraient notamment causer de nouvelles inondations et des glissements de terrain jusqu'à mardi prochain, lorsque le typhon se dirigera vers la mer de Chine méridionale.

Deux personnes, dont un bébé, ont succombé à l'hypothermie à Iloilo, selon le chef de l'agence gouvernementale de gestion des catastrophes des Philippines, Alexander Pama. Une autre personne a été fauchée par un arbre qui est tombé sur elle, selon le secrétaire à l'Intérieur du pays, Mar Roxas.

La plupart des Philippins ont pu regagner leur domicile dimanche. Or, près de 12 000 personnes de la province d'Albay sont restées dans les abris gouvernementaux parce qu'elles habitent près d'un volcan actif.

La région, qui avait été ravagée par le typhon Haiyan il y a un an, s'est préparée au pire; 120 000 militaires sont prêts à intervenir pour éviter les pertes humaines et matérielles. Environ 1000 refuges ont été érigés pour les sinistrés.

En novembre 2013, la tempête Haiyan avait causé la mort de milliers de personnes et avait complètement détruit certains villages.

Des dizaines de pays, menés par les États-Unis et l'Union européenne, se sont engagés à aider les Philippines en cas de catastrophe, selon M. Pama.

Le commissaire à l'aide humanitaire et à la réaction aux crises de l'Union européenne, Christos Stylianides a indiqué que des experts seraient envoyés pour estimer les dommages et l'intervention requise.

«Les Philippines ne seront pas seules pour affronter ces épreuves», a assuré M. Stylanides. La Commission européenne espère d'ailleurs que les dommages seront moins importants que ceux du typhon Haiyan, a-t-il ajouté.

PLUS:pc