NOUVELLES

Les États-Unis envoient six détenus de Guantanamo en Uruguay

07/12/2014 11:59 EST | Actualisé 06/02/2015 05:12 EST
PABLO PORCIUNCULA via Getty Images
Facade of the Military hospital in Montevideo on December 7, 2014, where the Guantanamo detainees arrived early morning might be, according to local sources. Six Guatanamo detainees, including four Syrians, one Palestinain and one Tunisian, have been transferred to Uruguay from the American military base in Cuba, where 136 detainees remain, the Pentagon said Sunday. AFP PHOTO / Pablo PORCIUNCULA (Photo credit should read PABLO PORCIUNCULA/AFP/Getty Images)

MIAMI - Six détenus du Camp de Guantanamo, qui étaient dans la prison depuis 12 ans, ont été libérés et envoyés en Uruguay où ils seront considérés comme des réfugiés, a annoncé le gouvernement américain dimanche.

Leur libération était attendue depuis des mois; le Pentagone avait des inquiétudes sur la sécurité d'une telle décision et sur ses conséquences politiques dans le pays sud-américain.

Les six hommes — quatre Syriens, un Tunisien et un Palestiniens—sont les premiers prisonniers à être transférés de la base militaire américaine à Cuba à un autre pays, alors que le président Barack Obama a réitéré sa volonté de fermer le centre de détention.

Tous les détenus de Guantanamo sont soupçonnés d'avoir maintenu des liens avec al-Qaïda depuis 2002, mais aucune accusation n'a été déposée contre eux. Ils tous été disculpés en 2009, mais les États-Unis ont eu de la difficulté à leur trouver des pays où ils pourraient se réfugier.

Le président uruguayen Jose Mujica dit avoir posé un geste de nature humanitaire en acceptant ces hommes dans son pays. Ils seront aidés, a-t-il dit, dans ce pays qui ne contient que 300 Musulmans en son sein.

Le représentant du département d'État Clifford Sloan a affirmé que les États-Unis étaient très reconnaissants envers le président Mujica.

Les autorités uruguayennes n'ont pas voulu commenter la nouvelle dimanche. La réceptionniste à un hôpital de la capitale de Montevideo Adriana Lamos a toutefois confirmé que les six hommes étaient actuellement examinés par les médecins.

Les États-Unis ont relâché 19 prisonniers de Guantanamo cette année—tous dans les 30 derniers jours. Il reste actuellement 136 détenus, le nombre le plus bas depuis l'ouverture de la prison en 2002. Plusieurs autres libérations sont attendues d'ici à la fin de l'année, selon des représentants du gouvernement.

L'administration Obama a reproché à l'ancien secrétaire de la Défense Chuck Hagel d'avoir retardé le processus de leur libération. Le président Mujica aurait accepté dès le mois de janvier de recevoir les détenus, mais le dossier serait resté sur le bureau de M. Hagel pendant des mois, jusqu'à juillet.

Cependant, lorsque tous les acteurs concernés ont donné leur accord, les Uruguayens étaient en pleine période électorale. Leur libération avait finalement été reportée après le vote.

Barack Obama avait promis, déjà en 2008, de fermer la prison de Guantanamo, mais le Congrès s'est toujours montré réticent, imposant des restrictions quant aux transferts des détenus.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Guantanamo vu de l'intérieur