NOUVELLES

Une vague d'embauche aux États-Unis a créé 321 000 emplois en novembre

05/12/2014 01:30 EST | Actualisé 04/02/2015 05:12 EST

WASHINGTON - Une vague d'embauche aux États-Unis en novembre — la plus importante en près de trois ans — a entraîné la création de 321 000 emplois, une nouvelle preuve que le pays connaît une reprise plus soutenue que les autres économies du monde développé.

De plus, des révisions apportées aux chiffres de septembre et octobre se sont traduites par l'ajout de 44 000 emplois supplémentaires pour cette période de deux mois, a précisé le gouvernement américain.

Jusqu'à maintenant cette année, les gains d'emplois ont atteint en moyenne de 241 000 par mois, ce qui place 2014 en bonne position pour être la plus solide au chapitre de l'embauche depuis 1999.

Le taux de chômage est demeuré à 5,8 pour cent en novembre, ce qui est son plus faible niveau en six ans.

La croissance robuste de l'emploi en novembre, qui témoigne d'une reprise économique soutenue, pourrait rendre plus probable une augmentation des taux d'intérêt de la Réserve Fédérale d'ici le milieu de 2015 — comme s'y attendent plusieurs économistes. Le taux directeur de la Fed se situe à un creux record, près de zéro, depuis 2008.

Les gains d'emploi le mois dernier a coïncidé avec une augmentation notable des salaires des travailleurs. Le taux horaire moyen a augmenté de 9 cents pour se situer à 24,66 $ US, sa hausse la plus importante en 17 mois. Malgré cela, au cours des 12 derniers mois, le salaire horaire n'a augmenté que de 2,1 pour cent, à peine plus que l'inflation de 1,7 pour cent.

L'embauche de novembre a été généralisée mais elle se concentrait surtout dans les secteurs de la vente au détail, des services temporaires, du transport et de l'entreposage.

Ces augmentations sont vraisemblablement liées à l'activité d'embauche saisonnière du temps des Fêtes.

Des entreprises de livraison ont d'ailleurs annoncé des plans ambitieux pour la fin de l'année: UPS a déclaré qu'elle envisageait d'engager 95 000 travailleurs saisonniers, une hausse par rapport aux 85 000 de l'an dernier. FedEx planifie pour sa part l'embauche de 50 000 personnes, comparativement à 40 000 lors de la dernière saison des Fêtes.

PLUS:pc