NOUVELLES

Les défaites et les blessures se multiplient chez les Bears de Chicago

05/12/2014 07:57 EST | Actualisé 04/02/2015 05:12 EST

LAKE FOREST, États-Unis - Les défaites s'empilent dans le camp des Bears de Chicago, et voilà qu'il en va de même avec les blessures.

L'ailier espacé Brandon Marshall ratera le match du lundi 15 décembre, à domicile face aux Saints de La Nouvelle-Orléans, en raison de deux fractures aux côtes et d'une blessure aux poumons. Et les Bears sont préoccupés par d'autres blessures, en plus d'un dossier de 5-8 qui force l'entraîneur-chef Marc Trestman à répondre à des questions liées à son avenir au sein de l'organisation.

Marshall a été transporté par ambulance vers un hôpital après avoir quitté pendant le deuxième quart du match de jeudi soir, que les Bears ont perdu par le score de 41-28 aux mains des Cowboys de Dallas. Il a été frappé au côté droit par le genou du demi défensif Barry Church, après avoir capté une passe du quart Jay Cutler.

«Je me suis rendu à l'hôpital pour le voir hier soir (jeudi soir), a confié Trestman vendredi. Son moral était très bon. De toute évidence, il devra se soigner, et il sera certainement absent toute la semaine. Nous verrons ensuite comment il va. Mais il souriait. Son moral était très bon.»

Selon un porte-parole de l'équipe, le retour au jeu de Marshall cette saison dépendra de l'évaluation que feront les médecins de ses blessures.

Trestman a précisé qu'il pourrait faire appel à Marquess Wilson et à Josh Morgan pour remplacer Marshall lors du match contre les Saints.

S'il y a un joueur qui est assuré d'amorcer la prochaine rencontre, c'est Cutler. Même si les Bears seront probablement éliminés d'une participation aux séries éliminatoires dimanche ou la semaine suivante, Trestman a déclaré qu'il n'avait aucunement l'intention de confier le poste de quart au réserviste Jimmy Clausen dans le seul but de l'évaluer.

«Jay est notre quart, a rappelé Trestman. S'il peut jouer, il jouera.»

L'objectif principal de l'attaque des Bears, d'ici la fin du calendrier régulier, sera de trouver un moyen de faire avancer le ballon par la course, après des performances de 15 et de 35 verges, seulement, lors des deux dernières rencontres. Trestman et le personnel d'entraîneurs ont été critiqués pour n'avoir tenté que huit jeux au sol la semaine précédente, face aux Lions de Detroit. Jeudi contre les Cowboys, les Bears n'ont couru que 15 fois avec le ballon.

Par ailleurs, la défensive des Bears est en lambeaux après qu'elle eut alloué 194 verges par la voie terrestre jeudi. Et avant leur défaite contre les Cowboys, les Bears avaient concédé des verges par la passe à un rythme inquiétant.

Après une première saison marquée par un dossier de 8-8 et une fiche actuelle de 5-8, Trestman et ses adjoints se font questionner sur leur avenir avec les Bears. Ce fut le cas jeudi, et Trestman a répondu en rappelant qu'il devait faire son travail plutôt que de se préoccuper de propos venant de sources extérieures.

Vendredi, d'ailleurs, Trestman a affirmé qu'il continuait de bénéficier de l'appui de ceux qu'il a qualifiés de «personnes importantes», notamment le directeur général Phil Emery.

«J'ai reçu beaucoup de soutien, pendant les bonnes semaines et les moins bonnes semaines, a-t-il déclaré. Et ça été très constant de la part de tout le monde ici.»

PLUS:pc