NOUVELLES

Changements climatiques: Ban Ki-moon critique le bilan du Canada

04/12/2014 10:48 EST | Actualisé 04/02/2015 05:12 EST
Getty
BERLIN - MARCH 23: Exhaust plumes from the main chimneys of the black coal-fired power plant Heizkraftwerk Reuter West March 23, 2007 in Berlin, Germany. Germany is still heavily dependant on coal for much of its electric power production, though the country is pushing an aggressive policy of CO2 emissions reductions. (Photo by Sean Gallup/Getty Images)

TORONTO - Le secrétaire général des Nations unies appelle le Canada à devenir plus «ambitieux et visionnaire» sur la question des changements climatiques.

Dans une entrevue avec CBC News, Ban Ki-moon affirme jeudi que le Canada doit en faire plus pour affronter l'un des problèmes les plus criants dans le monde.

Il soutient au réseau anglais de Radio-Canada que le gouvernement fédéral doit regarder au-delà de la politique intérieure dans sa gestion d'enjeux climatiques qui touchent l'avenir de la planète entière.

Ban Ki-moon fait valoir que le réchauffement climatique est une situation qui transcende les frontières nationales.

Le Canada est en voie d'échouer à respecter ses propres cibles de réduction des émissions de GES de 17 pour cent par rapport aux niveaux de 2005 d'ici 2020.

Le secrétaire général des Nations unies affirme que des pays producteurs de pétrole tels que l'Arabie saoudite s'éloignent de l'usage des combustibles fossiles, et appelle le Canada à faire de même.

Le Canada est un pays avancé, qui est en mesure de changer ses façons de faire, argue Ban Ki-Moon.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend