NOUVELLES

Un autre typhon menace une région dévastée des Philippines

04/12/2014 09:46 EST | Actualisé 03/02/2015 05:12 EST

MANILLE, Philippines - L'approche du typhon Hagupit sème la panique dans le centre des Philippines, une région dévastée par le passage du typhon Haiyan il y a un an.

Hagupit se trouve actuellement dans le Pacifique, à environ 700 kilomètres des côtes orientales du pays. Ses vents soufflent à 205 kilomètres/heure avec des rafales de 240 kilomètres/heure.

Les métérologues croient que la tempête pourrait frapper la province du Samar-Oriental samedi et ensuite suivre la même trajectoire que le typhon Haiyan, qui a détruit des centaines de villages et fait plus de 7300 morts et disparus dans la région en novembre dernier.

Des résidants paniqués se sont empressés d'évacuer les zones côtières pendant que d'autres se ruaient sur les supermarchés et les stations d'essence.

Haiyan avait détruit environ un million de maisons et chassé quelque quatre millions de résidants de chez eux, dans le centre du pays. Des centaines de personnes qui vivent toujours sous la tente dans la ville de Tacloban seront évacuées en priorité.

Les hôtels de Tacloban, une ville de 200 000 habitants qui peine à se relever du passage de Haiyan, commencent à se remplir de familles mieux nanties qui cherchent à se mettre à l'abri.

Le gouvernement a mis l'armée en état d'alerte et des biens de toutes sortes ont été expédiés vers des villages reculés qui pourraient se retrouver coupés du monde.

Le président Benigno Aquino III a organisé une rencontre d'urgence dans la capitale, Manille. Il a notamment ordonné des mesures pour empêcher des profiteurs d'accumuler des biens dans le but de les revendre à fort prix.

M. Aquino a aussi voulu s'assurer que l'armée de l'air et les hôpitaux sont prêts, et que la police sera en mesure à réagir à d'éventuelles scènes de pillage comme celles survenues à Tacloban après que les policiers aient été paralysés par Haiyan.

Certaines écoles qui se trouvent sur la trajectoire d'Hagupit ont annoncé qu'elles fermeront leurs portes vendredi. Le service de traversier et plusieurs vols commerciaux ont été annulés.

PLUS:pc