NOUVELLES

Carnaval de Québec: L'International de sculpture sur neige sera maintenu (VIDÉO)

04/12/2014 02:29 EST | Actualisé 05/12/2014 12:32 EST

Le Carnaval de Québec revient sur sa décision et maintient l'International de sculpture sur neige. L'organisation dit avoir trouvé in extremis un commanditaire pour sauver l'événement.

En point de presse cet après-midi, le président du Carnaval, Denis Simard, a confirmé que le Groupe Voyage Québec, qui s'est manifesté dans les dernières 24 heures, accepte de commanditer le volet international et national du concours.

« Il y avait un enjeu financier, on avait dit qu'on travaillerait jusqu'à la dernière minute, on avait un délai organisationnel jusqu'au 10 décembre, mais le dénouement s'est fait, on a eu une confirmation d'un commanditaire », explique M. Simard.

Le Carnaval se dit heureux de pouvoir maintenir une activité à laquelle il tenait. Le Groupe Voyage Québec remplacera le commanditaire Telus qui a modifié sa participation avec le Carnaval, fait savoir M. Simard.

Le Carnaval avait avisé par courrier certaines équipes de sculpteurs de la suspension de l'événement pour cet hiver. L'organisation entend les informer de ce revirement de situation.

Une décision dénoncée

Plus tôt dans la journée, la Ville de Québec et le gouvernement provincial avaient vivement désapprouvé le retrait du concours international de sculpture sur neige de la programmation du Carnaval tel que l,avait confirmé M. Simard mercredi.

Le gouvernement provincial a même menacé de retirer sa subvention si l'organisation ne revenait pas sur sa décision. Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, a fait valoir que la subvention de 1,4 million de dollars accordée par Québec au Carnaval devait servir à attirer les touristes dans la capitale et à générer des retombées économiques. Or, l'International de sculpture sur neige répond à ce mandat, a laissé entendre Sam Hamad.

« Si on donne des subventions, c'est l'argent du public, c'est dans le but d'avoir des retombées économiques touristiques dans la région, alors on donne pas l'argent pour faire des partys à Québec. »

— Sam Hamad, ministre responsable de la Capitale-Nationale

Ce matin, la vice-présidente du comité exécutif à la Ville de Québec, Julie Lemieux, a aussi fait connaître le mécontentement de la Ville face à la décision du Carnaval.

Des discussions avaient été amorcées avec le Carnaval afin de sauver l'événement pour cette année. La Ville de Québec, qui est un partenaire important de la fête d'hiver à laquelle elle verse 600 000 $ cette année, considérait qu'elle a son mot à dire avant que le Carnaval ne fasse de tels changements.

Julie Lemieux avait invité le Carnaval à ne pas se départir trop rapidement de ce volet de la programmation.

« Il faut faire attention quand on joue avec les traditions. On l'a vu avec Expo-Québec ces derniers temps, ces dernières années. On a nous-mêmes un peu souffert de notre propre médecine. Quand on fait des virages, il faut bien les amorcer, bien les effectuer, bien les analyser et on a l'impression dans le cas du Carnaval que ça n'a pas été fait. »

Le président du Carnaval de Québec avait fait savoir mercredi qu'à moins d'un revirement de dernière minute, les compétitions nationale et internationale de sculpture sur neige n'auraient pas lieu cette année. Le Carnaval évoquait le manque de commanditaires pour le concours qui coûte 80 000 $ à 100 000 $.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des images d'archives du Carnaval de Québec