NOUVELLES

L'annonce d'une restructuration chez Enbridge fait bondir son action à un record

04/12/2014 04:21 EST | Actualisé 03/02/2015 05:12 EST

CALGARY - L'action d'Enbridge (TSX:ENB) a bondi à un niveau record jeudi, après que l'exploitant de pipelines eut annoncé d'importants changements à sa politique de dividendes et à sa structure financière — des changements que les dirigeants de l'entreprise ont qualifié de «cerise sur le sundae» pour les investisseurs.

Le titre de la société de Calgary, qui exploite un des plus grands réseaux nord-américains d'oléoducs, a grimpé jeudi de 20 pour cent avant de rendre une partie de ses gains. Il a finalement clôturé à 60,04 $, en hausse de 5,61 $, soit 10,3 pour cent, par rapport à la fermeture de la veille.

Enbridge a annoncé les changements mercredi, après la fermeture des marchés boursiers.

Le dividende trimestriel de l'entreprise augmentera de 33 pour cent à 46,5 cents par action. Le premier versement sera réalisé le 1er mars aux actionnaires inscrits en date du 16 février.

Enbridge a en outre annoncé son intention de transférer ses activités de pipelines canadiens de liquides — évaluées à environ 17 milliards $ — à une filiale canadienne, Enbridge Income Fund (TSX:ENF) en vertu de son plan de restructuration. Les parts de ce fonds de revenu ont avancé jeudi de 2,61 $, soit 8,3 pour cent, pour terminer à 33,99 $ à la Bourse de Toronto.

Le chef de la direction d'Enbridge, Al Monaco, a indiqué jeudi, lors d'une conférence téléphonique, que le programme de dépenses en immobilisations de 44 milliards $ d'Enbridge, ainsi que la croissance des bénéfices qui l'accompagne, étaient en quelque sorte un sundae qui serait agrémenté d'une cerise prenant la forme des changements annoncés.

Selon M. Monaco, les nouvelles mesures visent à améliorer la valeur des actionnaires de la société principale, tout en fournissant davantage de financement pour son programme de dépenses en immobilisations et pour d'éventuelles acquisitions.

Le conseil d'administration d'Enbridge a approuvé mercredi une nouvelle politique de rendement du dividende afin que celui-ci s'établisse entre 75 et 85 pour cent du bénéfice ajusté. La politique précédente préconisait un rendement équivalent à 60 à 70 pour cent.

Selon la planification actuelle, la croissance annuelle du dividende devrait atteindre en moyenne entre 14 et 16 pour cent de 2015 à 2018.

Enbridge a estimé mercredi que son bénéfice par action ajusté pour 2015 devrait s'établir entre 2,05 $ et 2,35 $.

PLUS:pc