POLITIQUE

La France vend son consulat à Québec

04/12/2014 10:50 EST | Actualisé 04/12/2014 10:52 EST
Hulton Archive via Getty Images

La Maison Kent, célèbre bâtiment du vieux Québec acheté en 1980 par la France pour y installer son consulat général, a été vendue pour 2,75 millions de dollars canadiens, selon des sources concordantes jeudi.

La vente du consulat de France à Québec a été signée. L'édifice datant de la fin du 17e siècle n'était plus adapté à l'accueil du public, a indiqué jeudi un membre de la mission diplomatique française.

Affichée il y a quelques mois pour 3 millions de dollars, la vente de la Maison Kent, baptisée en l'honneur du prince Edward Auguste, futur duc de Kent et fils du roi George III, avait été critiquée en France.

Le groupe parlementaire France-Québec à l'Assemblée nationale avait déploré cette cession d'une maison faisant partie du "patrimoine historique du Québec" et là où "a été signée la capitulation de la ville de Québec aux Britanniques en 1759".

Ces parlementaires avaient vu dans la vente de la Maison Kent "un désengagement de la France à l'égard du peuple québécois".

Les services consulaires à Québec, environ une vingtaine de personnes, vont déménager dans un immeuble plus fonctionnel, permettant de mutualiser les coûts de fonctionnement et d'entretien, a-t-on expliqué de source diplomatique.

Les acheteurs sont un groupe d'investisseurs formé de promoteurs immobiliers et d'un chef d'entreprise, selon le quotidien local Le Soleil.

Classée monument historique depuis 1952 par le gouvernement du Québec, la maison Kent est à quelques mètres du château Frontenac, au coeur du vieux Québec qui est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1985.

Dans quelques mois, le consulat général de France à Québec s'installera "dans un immeuble rénové proche du centre politique et administratif de Québec", avait indiqué un diplomate au printemps dernier.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Paris en couleur au début du 20e siècle