NOUVELLES

La Banque TD affiche un bénéfice en hausse mais inférieur aux attentes

04/12/2014 07:57 EST | Actualisé 03/02/2015 05:12 EST

TORONTO - La Banque TD (TSX:TD) a affiché jeudi un bénéfice en hausse pour son quatrième trimestre, mais une augmentation de sa provision pour pertes sur prêts et d'autres dépenses l'ont empêché d'être aussi important que ne le prévoyaient les analystes.

La banque torontoise a engrangé un bénéfice de 1,746 milliard $ pour le trimestre clos le 31 octobre, soit 91 cents par action, comparativement à un profit de 1,616 milliard $, ou 84 cents par action, à la même période l'an dernier.

Son bénéfice ajusté a aussi progressé, atteignant 1,862 milliard $, ou 98 cents par action, par rapport à celui de 1,815 milliard $, ou 95 cents par action, au quatrième trimestre de 2013.

Les activités canadiennes de détail et de gros de la TD ont connu des améliorations par rapport à l'an dernier, tandis que les services au détail au sud de la frontière ont été relativement stables.

Cependant, le profit de la Banque TD a raté les attentes des analystes, qui misaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 1,05 $ par action et sur un bénéfice net de 1 $ par action, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Les revenus de la banque ont augmenté de 452 millions $ par rapport à l'an dernier, pour atteindre 7,452 milliards $ — ce qui était largement supérieur aux attentes de 7,01 milliards $ des analystes.

Les résultats trimestriels comprenaient des frais d'intégration de 54 millions $ liés à l'acquisition du portefeuille de cartes de crédit de MBNA Canada, ce qui a réduit le bénéfice de 3 cents par action — comparativement à 1 cent par action un an plus tôt. L'amortissement d'éléments intangibles a aussi retiré 4 cents par action au bénéfice, par rapport à 3 cents par action un an plus tôt.

La TD a augmenté sa provision pour mauvaises créances de 19 millions $ pour la porter à 371 millions $, par rapport à 352 millions $.

«Presque tout ce qu'on ne veut pas voir à la TD s'est manifesté au cours du trimestre», a écrit l'analyste John Aiken, de Barclays, dans un commentaire.

«Compte tenu que nous nous attendions à ce que l'exposition relative de la TD se traduise par des résultats relativement plus positifs que pour ses consoeurs, le quatrième trimestre est une surprise résolument négative», a-t-il poursuivi.

L'action de la Banque TD a plongé jeudi de 2,88 $, soit 5,1 pour cent, pour clôturer à 54,03 $ à la Bourse de Toronto.

Pour l'ensemble de l'exercice financier 2014, la TD a affiché un chiffre d'affaires de 29,96 milliards $ — en hausse de 2,7 milliards $ par rapport à l'an dernier — tandis que son bénéfice net a progressé de 1,2 milliard $ à 7,88 milliards $. Le bénéfice ajusté a pour sa part gagné environ 900 millions $ à 8,12 milliards $.

Le prochain dividende de la Banque TD, qui sera versé le 31 janvier, reste inchangé à 47 cents par action ordinaire.

«Nous sommes heureux de terminer l'exercice avec un résultat net rajusté total de 8,1 milliards $, a déclaré le nouveau président et chef de la direction de la banque, Bharat Masrani. Les résultats pour l'exercice rendent compte des bénéfices appréciables affichés par chacun de nos secteurs d'activité, portés par une croissance interne, des données fondamentales solides et d'excellents résultats par suite des récentes acquisitions.»

M. Masrani est officiellement devenu le grand patron de la TD à la fin de l'exercice financier 2014, mais il avait déjà été identifié, en avril 2013, comme le successeur d'Ed Clark, qui a pris sa retraite le 1er novembre.

Au quatrième trimestre, les services bancaires de détail au Canada de la TD ont réalisé des revenus de 4,92 milliards $, en hausse de 400 millions $ par rapport à l'an dernier, tandis que leur bénéfice net a grimpé de 67 millions $ à 1,3 milliard $. Pour ce qui est du même secteur aux États-Unis, ses revenus ont été de 2,05 milliards $, en hausse par rapport à 1,96 milliard $ par rapport à l'an dernier, et le profit net a atteint 509 millions $, contre 448 millions $ un an plus tôt.

La division des services bancaires de gros a récolté des revenus de 604 millions $, ce qui était essentiellement inchangé par rapport à 603 millions $ l'an dernier, mais son bénéfice net a grimpé de 38 millions $ à 160 millions $, une croissance de 31 pour cent.

PLUS:pc