NOUVELLES

Inquiétudes sur l'antisémitisme en France après une attaque contre des juifs

04/12/2014 03:05 EST | Actualisé 03/02/2015 05:12 EST

PARIS - Une attaque contre un couple juif dans une banlieue de Paris ravive les inquiétudes sur une montée de l'antisémitisme en France.

Des assaillants sont entrés par effraction cette semaine dans un appartement de Créteil, où ils ont ligoté un couple et demandé de l'argent, avant de violer la femme, selon les autorités.

La France abrite la communauté juive la plus importante en Europe de l'Ouest, qui s'inquiète de la montée du fondamentalisme islamique et de l'extrême droite au pays.

Deux suspects ont été accusés mercredi de violence en raison de l'appartenance à une religion, de vol à main armée, de viol, de séquestration et d'extorsion en lien avec les événements de Créteil, a indiqué le Service de protection de la communauté juive de France.

Une troisième personne qui aurait été complice dans l'affaire a été arrêtée plus tard, ont rapporté certains médias français. Le jeune homme a révélé à France-Info que les assaillants avaient ciblé les deux membres du couple parce qu'ils étaient juifs, supposant par le fait même qu'ils étaient riches.

Le nombre d'incidents antisémites en France a bondi de 91 pour cent cette année par rapport à l'année dernière, a indiqué Roger Cukierman, dirigeant du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

Ces gestes antisémites, dont des graffitis sur des pierres tombales et des voies de fait, ont augmenté considérablement depuis l'intervention militaire d'Israël dans la bande de Gaza, l'été dernier.

Des membres de la Ligue de défense juive avaient par ailleurs attaqué des militants propalestiniens lors de rassemblements.

«Les Juifs vivent en France depuis 2000 ans et ont la citoyenneté depuis la Révolution. Maintenant, nous ne pouvons plus aller dans le métro en arborant notre kippa (...) C'est un cancer pas seulement pour les juifs, mais pour la France en entier», a regretté M. Cukierman.

«Une famille dans une ville française a été attaquée parce qu'elle était juive (...) Quand il se passe de tels drames, de telles tragédies, ce n'est pas la famille simplement qui est blessée, agressée, c'est ce que la France porte de plus grand, de meilleur qui se trouve blessé, abîmé», a déploré le président François Hollande.

PLUS:pc