NOUVELLES

Colombie-Britannique: Grippe aviaire de type H5N2, deux autres fermes en quarantaine

04/12/2014 08:13 EST | Actualisé 04/12/2014 11:28 EST
Christian Science Monitor via Getty Images
LAKESIDE, CA - NOVEMBER 6: Cage-free chickens hang out in a new chicken house at Hilliker Egg Ranch, on November 6, 2014 in Lakeside, California. Owner Frank Hilliker is in the process of converting all his chicken houses to a cage-free system. He is a third-generation chicken farmer. California voters passed a new animal welfare law in 2008 to require that the state's egg-laying hens be given room to move around, but did not provide the funds for farmers to convert. Hillker had to take out a loan of $200,000 to build this new cage-free chicken house. (Photo by Melanie Stetson Freeman/The Christian Science Monitor via Getty Images)

Les cas de grippe aviaire dans deux fermes d'élevage de Colombie-Britannique sont de la souche H5N2, virus de type hautement pathogène, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires canadiennes en annonçant la mise en quarantaine de deux autres élevages de la région.

Mardi, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) avait placé en quarantaine deux élevages de la vallée du Fraser, à l'est de Vancouver, après avoir découvert des volailles mortes dans ces exploitations.

Les tests ont donc confirmé ces cas de grippe aviaire dans un élevage d'environ 28 000 dindes à Abbotsford, et dans un élevage de poulets à Chilliwack dont le nombre n'a pas été précisé.

Jeudi, deux autres fermes ont été isolées après des cas déclarés de grippe aviaire, avec des animaux provenant de la ferme de Chilliwack.

«Les quatre fermes restent en quarantaine pour contrôler la propagation de la maladie», a expliqué Harpreet Kochhar, chef vétérinaire de l'ACIA lors d'une conférenc téléphonique.

«Le virus H5N2 est un sous-type dont on sait qu'il affecte les oiseaux sauvages et domestiques» qui en raison de son caractère hautement pathogène a un taux de mortalité élevé dans les élevages de volailles, a indiqué l'ACIA.

Toutes les volailles des quatre élevages en quarantaine seront euthanasiées dans les prochains jours et les exploitants vont être indemnisés dans les meilleurs délais, a indiqué l'organisme sanitaire.

La grippe aviaire de type H5N2 est très faiblement transmissible à l'être humain contrairement au virus H5N1. Cette maladie ne présente «aucun risque pour la salubrité des aliments lorsque la volaille et ses produits dérivés sont manipulés et cuits correctement», a rassuré l'ACIA.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Grippe, SIDA, Ebola : le cinéma nous avait déjà prévenu