NOUVELLES

Des affrontements font 19 morts à Grozny, la capitale de la Tchétchénie

04/12/2014 09:22 EST | Actualisé 03/02/2015 05:12 EST

GROZNY, Russie - De violents combats ont fait au moins 19 morts jeudi à Grozny, la capitale de la Tchétchénie.

Les affrontements ont éclaté quand les forces de l'ordre ont donné l'assaut contre deux immeubles, dont une école, qui étaient occupés par des militants.

Le Comité antiterroriste national a indiqué que des militants sont entrés dans la ville à bord de trois voitures vers 1h. Ils aurait tué trois policiers à un poste de contrôle avant d'occuper un édifice de 10 étages au coeur de la capitale.

L'agence fédérale indique que six militants ont été tués à l'intérieur. L'édifice a ensuite été éventré par un incendie qui s'est propagé à un marché voisin.

D'autres militants armés ont ensuite été repérés dans une école à proximité, provoquant l'intervention des forces de l'ordre. L'école était vide quand les militants s'en sont emparés, selon ce que rapporte l'agence de presse RIA Novosti.

Des images diffusées par la télévision russe montraient des membres des forces de sécurité attaquant l'école avec des armes automatiques et des lance-grenades, causant de lourds dégâts à l'édifice.

Le leader tchétchène Ramzan Kadirov a plus tard déclaré aux journalistes que neuf militants ont été tués pendant l'opération. Le Comité antiterroriste national rapporte de son côté que dix policiers ont été tués et 28 autres blessés.

Les militants appartiendraient à un groupe connu actif dans le Nord-Caucase.

L'attaque a été revendiquée par Aslan Biutukaïev, un leader des islamistes tchétchènes. Elle a été perpétrée quelques heures seulement avant que le président russe Vladimir Poutine ne prononce son long discours annuel sur l'état de la nation.

PLUS:pc