NOUVELLES

Le gouvernement suédois tombe, provoquant des élections anticipées

03/12/2014 10:43 EST | Actualisé 02/02/2015 05:12 EST

COPENHAGUE - Le premier ministre suédois a annoncé mercredi la tenue d'élections anticipées le 22 mars, après que les parlementaires aient rejeté le budget présenté par son gouvernement minoritaire.

Le social démocrate Stefan Loven, qui n'est au pouvoir que depuis deux mois, a été renversé quand un parti d'extrême-droite a voté avec l'opposition de centre-droite. Cela signifie que 182 parlementaires ont voté contre le gouvernement et 153 en sa faveur.

M. Lofven a indiqué qu'il restera pouvoir d'ici les élections anticipées. Il a ajouté qu'il est hors de question pour lui de permettre au parti anti-immigration, qu'il a qualifié «d'irresponsable», de dicter l'agenda du gouvernement.

Le parti anti-immigration d'extrême-droite qui a voté contre le gouvernement est le troisième en importance au sein du Parlement de 349 sièges.

M. Lofven est devenu premier ministre en octobre quand il a forgé une coalition avec les Verts, en promettant de renverser plusieurs des réformes du précédent gouvernement de centre-droite. Il a reproché au parti anti-immigration de chercher à détrôner tout gouvernement qui ne se plie pas à ses volontés.

La coalition de M. Lofven contrôlait seulement 138 sièges, mais 159 si on ajoute ceux des communistes qui ne font pas partie du gouvernement.

L'opposition et le parti anti-immigration disposent ensemble de 190 sièges.

PLUS:pc