NOUVELLES

Le géant informatique américain IBM se joint à la lutte contre le virus Ebola

03/12/2014 09:24 EST | Actualisé 02/02/2015 05:12 EST

OAKLAND, États-Unis - Le géant informatique américain IBM permet à tous ceux qui le désirent de se joindre à la lutte contre le virus Ebola, en partageant le temps de traitement de leurs ordinateurs personnels, téléphones et tablettes avec les chercheurs.

IBM s'est associé à l'Institut de recherche Scripps, dans le sud de la Californie, pour mettre sur pied un projet qui vise à regrouper la puissance de milliers de petits ordinateurs pour s'attaquer à une énigme médicale qui, autrement, ne pourrait être percée que par un superordinateur.

Une chercheuse biomédicale de Scripps, Erica Ollmann Saphire, a expliqué que cette façon de faire pour raccourcir à seulement quelques mois une tâche qui prendrait autrement plusieurs années.

Une telle approche a déjà été utilisée pour s'attaquer à des problèmes environnementaux ou encore à des maladies comme le paludisme, le cancer et le sida.

Le logiciel gratuit peut être téléchargé au www.worldcommunitygrid.org et est compatible avec les plateformes Windows et Mac, mais non Android ou avec les iPhone et iPad d'Apple. Le logiciel est conçu pour exploiter la capacité résiduelle des appareils branchés au Web; il est autrement en hibernation, ce qui signifie qu'il ne ralentit pas les autres fonctions.

Sur les appareils mobiles, il ne travaille que lorsque l'appareil est en recharge ou relié à un réseau wifi, pour éviter de vider la batterie ou d'engendrer des frais.

Les utilisateurs peuvent choisir quand et comment leur appareil se relie au réseau et si cette connexion se fait automatiquement. IBM a aussi promis de respecter la vie privée des participants et assure que le logiciel est incapable ne peut consulter ou modifier d'autres fichiers sur l'appareil.

PLUS:pc