NOUVELLES

Le capitaine du Costa Concordia n'avait pas ordonné une évacuation rapide

03/12/2014 02:38 EST | Actualisé 02/02/2015 05:12 EST

GROSSETO, Italie - Le capitaine du Costa Concordia, accusé d'homicide involontaire pour la mort de 32 personnes dans le naufrage du navire en 2012, a affirmé à son procès, mercredi, qu'il n'avait pas jugé nécessaire d'ordonner une évacuation rapide.

Plusieurs passagers avaient dû sauter à l'eau après que le paquebot de luxe eut frappé un récif près de l'île de Giglio puisque peu de bateaux de sauvetage avaient pu être utilisés. Les survivants de la tragédie ont témoigné que l'évacuation avait été chaotique et trop tardive.

Francesco Schettino croyait qu'il n'était pas nécessaire de demander aux voyageurs et à ses employés de sortir dans l'immédiat puisqu'il avait l'intention de rapprocher le navire des côtes.

Schettino est aussi accusé d'avoir abandonné le bateau alors que plusieurs passagers et membres de l'équipage étaient encore à bord, causant son naufrage.

PLUS:pc