NOUVELLES

Le Canadien se réveille trop tard et subit un revers de 2-1 face au Wild

03/12/2014 09:53 EST | Actualisé 02/02/2015 05:12 EST

ST. PAUL, États-Unis - Le directeur général Marc Bergevin avait dit souhaiter que les joueurs du Canadien dédient le match de mercredi contre le Wild du Minnesota à la mémoire de Jean Béliveau. De toute évidence, son voeu n'a pas été exaucé.

Moins de 24 heures après le décès du légendaire capitaine et ambassadeur du Tricolore, le Canadien a livré une prestation sans trop de panache, et il a subi un revers par le score de 2-1 au Xcel Energy Center.

Jason Zucker, dès la première minute de jeu du match, et Jason Pominville, au milieu de la deuxième période, ont réussi à déjouer Carey Price, qui a fait face à 35 tirs, dont 30 au fil des 40 premières minutes de jeu.

Alex Galchenyuk, avec son 6e de la saison avec moins d'une minute à jouer à la troisième période, a empêché Darcy Kuemper de signer son quatrième blanchissage de la saison, et son premier depuis le 23 octobre contre les Coyotes de l'Arizona.

Kuemper n'a reçu que 19 tirs, dont neuf lors du troisième vingt.

«On n'a pas compétitionné pendant deux périodes, c'est aussi simple que ça, a résumé l'entraîneur-chef Michel Therrien. Le Wild a compétitionné, mais on ne leur a même pas donné un match. La troisième période a été bien meilleure. C'est comme ça qu'il faut qu'on joue et c'est comme ça qu'on joue d'habitude. Il n'y a pas de doute que je n'ai pas apprécié les deux premières périodes.»

Max Pacioretty a abondé dans le même sens que Therrien.

«Le seul moment où nous avons joué du bon hockey, c'est en troisième période. Avec tout ce qui s'est passé au cours de la dernière journée, il n'y a aucune raison pour ne pas s'être présenté et ne pas avoir joué de notre mieux dès la première mise en jeu.»

Au coeur d'un périple de quatre matchs à l'étranger, le Canadien a pris la direction de Chicago où il affrontera les Blackhawks vendredi soir, avant de se mesurer aux Stars de Dallas le lendemain.

Le Canadien jouera son prochain match au Centre Bell mardi prochain, face aux Canucks de Vancouver.

Un mauvais but

On aurait dû prévoir une longue soirée pour le Canadien juste à la façon dont le Wild a inscrit le premier but du match après seulement 19 secondes.

Mikko Koivu a gagné une mise en jeu contre Tomas Plekanec à la droite de Price et Zucker s'est emparé du disque. L'attaquant du Wild s'est dirigé vers le coin gauche et d'un angle impossible, il a décoché un tir qui a touché l'épaule de Price, le poteau, puis le dos du gardien du Canadien avant de tomber derrière la ligne rouge. Il s'agissait de son 10e but de la saison.

«Ce n'est pas le genre de but que vous voulez concéder pendant la première minute de jeu», a reconnu Price.

Le Wild a complètement dominé la période, ajoutant 15 tirs vers Price, et il a conservé le contrôle du jeu au deuxième vingt, durant lequel il a doublé son avance.

Posté sur le flanc droit, Zach Parisé a remis la rondelle au défenseur Christian Folin, rappelé hier. De la ligne bleue, Folin a effectué un tir des poignets que Pominville, installé devant le filet, a fait dévier à la limite de la hauteur permise, presque par inadvertance, ne donnant aucune chance à Price.

Il s'agissait d'un cinquième but cette saison pour l'athlète de Repentigny.

«Il y a probablement eu beaucoup de distraction, ce qui peut expliquer pourquoi nous n'avons pas commencé le match à temps, mais en ce qui me concerne, ce n'est pas une excuse. Ç'aurait dû servir beaucoup plus de source de motivation que de distraction», a soutenu Therrien.

Le Canadien a été plus énergique en début de troisième période. Il a obtenu les six premiers tirs de l'engagement et a provoqué ses meilleures chances de marquer jusqu'à ce qu'Eric Tangradi n'écope une pénalité majeure pour avoir donné de la bande, à 6:10.

Même si le Wild n'a rien qui fait qui valle durant cette supériorité numérique de cinq minutes, cette pénalité a semblé couper les ailes du Canadien jusqu'à ce que Galchenyuk ne parvienne enfin à loger une rondelle libre derrière Kuemper, à 19:02, après que Therrien eut retiré Price au profit d'un sixième attaquant.

PLUS:pc