NOUVELLES

La Japon lance une sonde qui pourrait ramener un échantillons d'astéroïde

03/12/2014 01:19 EST | Actualisé 02/02/2015 05:12 EST

TOKYO - Une sonde spatiale japonaise a entamé mercredi une mission de six ans, dans l'espoir de ramener sur Terre des échantillons prévelés sur un astéroïde lointain.

La sonde Hayabusa2 devrait atteindre l'astéroïde vers le milieu de 2018, consacrer 18 mois à son étude, et revenir sur Terre vers la fin de 2020.

Un petit engin se séparera de la sonde et entrera en collision avec l'astéroïde, y creusant un cratère d'un diamètre de quelques mètres. La sonde tentera ensuite de prélever des échantillons dans le cratère.

L'agence spatiale japonaise, JAXA, a expliqué que la mission pourrait permettre d'élucider l'origine des océans sur Terre et lever une partie du mystère sur la formation de notre planète.

La sonde Hayabusa2 poursuivra la mission de la sonde Hayabusa, qui est rentrée en 2010 après avoir elle aussi récolté des échantillons sur la surface d'un astéroïde. Hayabusa2 tentera plutôt d'explorer l'intérieur d'un de ces corps célestes, ce qui pourrait lui permettre de trouver de la matière qui n'a pas été modifiée par une exposition à la chaleur ou à l'espace.

La première mission avait été frappée de nombreux problèmes, mécaniques et autres, mais JAXA espère que les améliorations apportées depuis porteront fruit.

Hayabusa2 est munie de deux panneaux solaires. Elle a été lancée depuis le centre spatial Tanegashima.

PLUS:pc