DIVERTISSEMENT

Bell lance son service de télé sur demande pour ses abonnés

03/12/2014 03:11 EST | Actualisé 02/02/2015 05:12 EST
Getty

TORONTO - Bell offrira la semaine prochaine à ses abonnés son propre service de vidéo en continu, dans une tentative de conserver des clients qui sont de plus en plus tentés de délaisser la «télé conventionnelle», grâce notamment à l'attrait des Netflix et autres sites d'écoute en continu.

L'abonnement à «CraveTV» coûtera pour l'instant environ deux fois moins cher que chez ses concurrents Netflix ou Shomi, mais les clients devront être déjà branchés à Bell Télé Fibe ou Telus Optik TV. Ceux qui ont abandonné le câble ou le satellite pour visionner films et émissions de télé, ou les abonnés de Vidéotron, ne pourront donc accéder à la CraveTV de Bell (TSX:BCE), même sur leur ordinateur, contrairement à Netflix.

Le président de Bell Média, Kevin Crull, a cependant indiqué que rien n'empêcherait l'entreprise d'offrir un jour CraveTV à ceux qui ont «débranché» des télédistributeurs. Pour l'instant, cependant, Bell veut concentrer ses efforts sur les Canadiens qui sont toujours abonnés.

Le service sera disponible, en anglais, le mercredi 11 décembre au tarif de 4,00 $ par mois. Bell Média a indiqué mercredi qu'elle lancerait un service en français en 2015. CraveTV donnera accès pour l'instant à plus de 300 séries télévisées, dont «The Big Bang Theory», «Curb Your Enthusiasm», «Entourage», «Homeland», «Orphan Black», «Seinfeld», «Sex and the City», «The Sopranos» et «The Wire».

L'accès à ce catalogue sera possible via le récepteur numérique des distributeurs, sur le site Cravetv.ca et sur les appareils mobiles Apple ou Android. Bell Média prévoit doubler son catalogue d'ici un an, et promet d'offrir des nouveautés chaque vendredi.

Les concurrents Rogers et Shaw ont récemment lancé le service de visionnement en continu Shomi, au tarif mensuel de 9,00 $ par mois, alors que le Club illico de Vidéotron coûte 10,00 $ par mois. Netflix offre son service au prix de 8,00 $ par mois, mais prévoit une hausse de 1,00 $ pour ses nouveaux abonnés.

M. Crull a indiqué mercredi que «les interfaces (internet) — que ce soit les applications, la 'télé intelligente' ou les consoles de jeux — seront de plus en plus courantes», et que «la télé sur demande sera en pleine croissance».


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 7 géants des médias au Canada