NOUVELLES

Naufrage en mer de Béring; plus de 50 pêcheurs sont toujours portés disparus

02/12/2014 08:19 EST | Actualisé 01/02/2015 05:12 EST

SÉOUL, Corée du Sud - Plus de 50 membres d'équipage étaient toujours portés disparus mardi dans les eaux glaciales de la mer de Béring, après le naufrage d'un navire de pêche sud-coréen.

Des proches en colère ont reproché aux propriétaires du navire de ne pas avoir fait plus pour retrouver leurs parents la veille.

Des hélicoptères de la garde-côtière russe et au moins cinq navires de pêche fouillent le secteur à la recherche de survivants, après qu'au moins un canot de sauvetage vide ait été retrouvé mardi.

Des représentants de la société sud-coréenne propriétaire du navire ont dit entretenir «un filet d'espoir», tout en prévenant que la mer démontée et les intempéries incessantes réduisent les chances de retrouver les disparus vivants.

Des proches des disparus se sont rassemblés mardi au siège social de la compagnie. Ils ont demandé si le capitaine a trop tardé à donner l'ordre d'évacuer, quand le navire a commencé à couler lundi. Certains ont condamné Sajo Industries, l'entreprise de thon en boîte qui est propriétaire du navire, pour ne pas avoir ordonné au capitaine d'abandonner le navire plus tôt.

Sept survivants ont été retrouvés et le corps d'une victime a été repêché dans les heures qui ont suivi le naufrage.

L'équipage était composé de 35 Indonésiens, 13 Philippins, 11 Sud-Coréens et un inspecteur russe. Le navire a sombré dans la partie occidentale de la mer de Béring, près de la Russie.

Les autorités russes font état de la présence de 62 personnes à bord.

Un responsable du ministère sud-coréen des Pêches a expliqué sous le couvert de l'anonymat que le navire, qui pêchait la goberge, a commencé à donner de la bande quand ses réservoirs ont été inondés d'eau de mer pendant une tempête.

PLUS:pc