NOUVELLES

Les Kings écopent une amende pour avoir permis à Voynov de s'entraîner

02/12/2014 04:47 EST | Actualisé 01/02/2015 05:12 EST

LOS ANGELES, États-Unis - Les Kings de Los Angeles ont écopé une amende de 100 000 $ US pour avoir permis au défenseur Vyacheslav Voynov de s'entraîner avec l'équipe, mardi.

Voynov a été accusé de violence conjugale il y a deux semaines. Le Russe est proscrit de toute activité avec l'équipe selon les clauses de cette suspension, qui est entrée en vigueur après son arrestation, le 20 octobre.

Cependant, Voynov s'est joint à ses coéquipiers lors de la séance matinale d'entraînement, mardi, en prévision du match des Kings contre les Bruins de Boston, en soirée. Voynov a participé à des exercices avec Alec Martinez pour la première fois depuis sa suspension.

Voynov a accès au complexe d'entraînement des Kings en solitaire pendant sa suspension, et il s'est entraîné en plusieurs occasions, sous la supervision d'un entraîneur adjoint après les entraînements des Kings.

L'entraîneur-chef Darryl Sutter a été nébuleux dans ses explications pour justifier la présence de Voynov pendant l'entraînement des Kings, mardi, affirmant qu'il s'agissait d'une séance optionnelle.

La LNH a rapidement réagi à l'étrange décision des Kings, qui avaient fermement appuyé la décision de la ligue de suspendre Voynov pour une période de temps indéterminée.

«La participation à une telle activité contrevient directement aux clauses de la suspension imposée le 20 octobre, qui permet à M. Voynov d'utiliser les facilités de l'équipe et de s'entraîner avec des membres du personnel, mais qui lui interdit de participer à tout événement lié à l'équipe», ont annoncé les autorités de la LNH en confirmant l'amende imposée aux champions en titre de la coupe Stanley.

Voynov ratera un 19e match consécutif mardi soir.

«Il s'agit d'une erreur claire et nette de notre part et nous en acceptons l'entière responsabilité, ont déclaré les Kings dans un communiqué. C'est à nous d'être plus vigilants dans la gestion de cette situation pour nous assurer que les entraînements auxquels 'Slava' peut se soumettre demeurent séparés de ceux de l'équipe.»

Les Kings avaient soutenu la décision de la LNH de suspendre Voynov même si elle les a forcés à employer seulement cinq défenseurs le mois dernier, en raison de contraintes liées au plafond salarial, provoquées par son absence. Le mois dernier, la ligue a accordé de la latitude aux Kings en permettant de remplacer le salaire de 4,167 millions $ de Voynov dans le calcul du plafond salarial.

Le défenseur des Kings a plaidé non coupable et son enquête préliminaire doit avoir lieu le 15 décembre.

PLUS:pc