NOUVELLES

L'environnementaliste Daniel Green se lance en politique fédérale avec les verts

02/12/2014 10:10 EST | Actualisé 01/02/2015 05:12 EST

OTTAWA - L'environnementaliste québécois Daniel Green devient le leader adjoint du Parti vert.

Elizabeth May a présenté officiellement sa nouvelle recrue lors d'une conférence de presse à Ottawa, mardi matin.

Visiblement enchantée, Mme May a souligné qu'elle a partagé les luttes de M. Green depuis 30 ans, la première fois pour dénoncer les arrosages de pesticides.

M. Green a assuré qu'il se joint au Parti vert par «conviction environnementale» et non par ambition politique.

Citant la tragédie du Lac Mégantic et les projets de pipeline à l'étude, M. Green a dit ne plus avoir le choix.

«Je n'ai pas le choix d'intervenir pour avoir une voix environnementale forte à Ottawa pour empêcher qu'Ottawa décide de l'avenir environnemental et de la sécurité publique de l'environnement au Québec», a-t-il lancé.

Il aura la responsabilité de préparer l'aile québécoise pour les élections de l'an prochain. Il ne sait pas encore, lui-même, dans quelle circonscription du Québec il se présentera. Il promet de «mettre les bouchées doubles» pour préparer la campagne électorale au Québec.

Mme May avait fait une première tentative pour charmer le Québec en recrutant Georges Laraque. Celui-ci devait se présenter à l'élection partielle de Bourassa l'an dernier. Les ennuis judiciaires de l'ex-hockeyeur l'ont forcé à quitter la scène politique.

M. Green partagera ses responsabilités de leader adjoint avec Bruce Hyer, déjà en poste.

M. Hyer, élu en 2011 comme néo-démocrate, est devenu indépendant après avoir appuyé la décision du gouvernement conservateur de détruire le registre des armes d'épaule. En 2013, il s'est joint à Mme May, doublant ainsi les effectifs du Parti vert aux Communes.

PLUS:pc