NOUVELLES

Le gouvernement ukrainien enfin formé après des semaines de querelles politiques

02/12/2014 09:01 EST | Actualisé 01/02/2015 05:12 EST

KIEV, Ukraine - Le Parlement ukrainien a enfin approuvé la formation d'un gouvernement après plusieurs semaines de querelles politiques en coulisse. Depuis les élections d'octobre dernier, les différents partis pro-occidentaux n'étaient pas parvenus à une entente.

Le nouveau conseil des ministres s'est réuni pour une première fois, alors que les troupes gouvernementales et les insurgés prorusses de l'est ont conclu un accord préliminaire pour un cessez-le-feu. Il s'agit d'un moment critique pour le pays, qui est au bord du précipice économique.

Le premier ministre Arseniy Iatseniouk a conservé son poste, qu'il occupe depuis le mois de février. Cinq partis politiques font partie de la nouvelle coalition constituée le mois dernier. Ils se sont engagés à implanter des réformes politiques et économiques rigoureuses.

Le gouvernement prévoit, d'ici la fin de l'année, transférer des pouvoirs aux autorités locales et diminuer le nombre de taxes.

À long terme, les membres de la coalition se sont engagés à assainir les moeurs politiques et à se tourner vers l'Occident. Le président Petro Porochenko et Arseniy Iatseniouk se sont prononcés en faveur de l'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne.

Plusieurs membres du gouvernement ont reçu la citoyenneté du pays par décret, dont la ministre des Finances, Natalie Jaresko, une Américaine qui a travaillé auparavant au département d'État.

La plupart des ministres importants, dont ceux des Affaires étrangères, de la Défense et de l'Intérieur, sont restés en poste.

L'approbation du nouveau Cabinet par le Parlement a pris plusieurs heures, alors que certains députés avaient demandé de juger les ministres individuellement.

La création d'un ministre de l'Information, pour contrer la désinformation russe, a d'ailleurs été sévèrement critiqué, notamment parce qu'il pourrait mettre en péril l'indépendance des journalistes au pays.

Le vice-président des États-Unis Joe Biden a accueilli favorablement l'établissement d'un nouveau gouvernement.

«La formation d'un gouvernement met la table pour mettre en oeuvre des réformes et livrer des résultats (...) Les États-Unis vont soutenir le nouveau gouvernement pour l'aider à stabiliser son économie, à renforcer ses institutions démocratiques et à combattre la corruption», a-t-il assuré, dans un communiqué.

Le premier ministre canadien Stephen Harper a lui aussi salué «l'étape importante» franchie par les politiciens ukrainiens.

«Les Ukrainiens ont fait preuve d'une résilience et d'une vaillance véritables dans leur détermination à créer un pays plus pacifique et plus prospère (...) Nous continuerons à soutenir les aspirations démocratiques de ce pays et nous resterons un partenaire actif en veillant à la sécurité et à la prospérité de ses citoyens», a-t-il déclaré, par voie de communiqué.

PLUS:pc