NOUVELLES

La police de Gatineau lance une initiative contre l'extorsion liée au sexe

02/12/2014 08:21 EST | Actualisé 01/02/2015 05:12 EST

GATINEAU, Qc - Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) lance ce mardi dans les médias sociaux une animation visant à sensibiliser la population aux stratagèmes d'extorsion liés au chantage sexuel.

Ces stratagèmes de plus en plus répandus, selon la police, désignent les tentatives d'extorsion ou de chantage liées à l'utilisation d'images ou de vidéos à caractère sexuel souvent prises à l'insu de la victime. Les fraudeurs menacent de publier des images compromettantes de la victime en retour de faveurs ou d'argent.

Le lieutenant-détective Mathieu Guilbault, du SPVG, précise que les cyberprédateurs, qui sont souvent à l'étranger, sont très habiles pour convaincre rapidement les citoyens de commettre d'eux-mêmes des gestes intimes devant une webcaméra.

Depuis le 1er janvier dernier, le SPVG a reçu une trentaine de plaintes dont le mode opératoire est le même. Si l'âge des victimes rapportées à Gatineau varie de 16 à 58 ans, la moyenne d'âge est en baisse et se situe dans la mi-vingtaine.

Dans la majorité des dossiers traités à Gatineau, les fraudeurs prenaient l'apparence de jolies femmes s'exprimant bien en français.

PLUS:pc