NOUVELLES

D'autres accusations déposées pour truquage d'offres à Saint-Jean-sur-Richelieu

02/12/2014 03:00 EST | Actualisé 01/02/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - D'autres accusations criminelles viennent d'être portées concernant le truquage d'appels d'offres dans des projets d'infrastructures à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le Bureau de la concurrence du Canada a fait savoir, mardi, qu'il avait déposé deux chefs d'accusation de truquage des offres contre l'entreprise B. Frégeau et fils et deux autres contre Serge Frégeau en vertu de la Loi sur la concurrence.

Le système qui a été mis au jour visait à truquer les appels d'offres de façon à accorder un traitement préférentiel à un groupe d'entrepreneurs pour l'obtention de contrats municipaux reliés à des projets d'infrastructures, a précisé le Bureau de la concurrence.

Dans ce cas précis, les accusations ont trait à deux appels d'offres totalisant 2,5 millions $ lancés en 2008 et 2009 pour la construction d'un bassin de rétention d'eau et un projet de réfection d'infrastructure à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le Bureau de la concurrence précise qu'il s'agit d'une troisième série d'accusations portées dans ce dossier. L'enquête avait été menée par la Sûreté du Québec et le Bureau de la concurrence.

PLUS:pc