NOUVELLES

Avec la signature de Chip Cox, la première pièce du casse-tête est en place

02/12/2014 01:11 EST | Actualisé 01/02/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - La très efficace défense des Alouettes de Montréal pourra compter sur l'un de ses meilleurs éléments pour encore trois saisons. L'équipe a annoncé s'être entendue avec le secondeur étoile Chip Cox pour les trois prochaines campagnes.

«Je suis très heureux d'être de retour, mais je n'avais pas l'intention d'aller nulle part ailleurs, a déclaré par téléconférence Cox, qui aurait pu devenir joueur autonome sans compensation à compter de février prochain. Montréal, c'est mon chez moi. Je suis très heureux d'y poursuivre ma carrière.»

Sélectionné le joueur défensif par excellence de la Ligue canadienne de football en 2013, Cox s'est révélé le leader de l'unité défensive des Alouettes depuis quelques saisons. Il revendique d'ailleurs le plus de plaqués dans l'histoire de l'équipe avec 674.

La saison passée, le secondeur de 31 ans a réussi 73 plaqués défensifs, dont huit pour des pertes totalisant 34 verges et trois sacs du quart, en plus de rabattre quatre passes et de marquer deux touchés.

«Il est selon moi l'un des grands Alouettes de tous les temps et devrait être admis au Temple de la renommée du football canadien dès sa première année d'éligibilité, a pour sa part déclaré le directeur général des Alouettes, Jim Popp.

«Chip fait des choses pour votre équipe que les statistiques ne compilent pas, l'a louangé Popp. Il est toujours au bon endroit pour faire le bon jeu. Il n'y a que deux joueurs dans la LCF que j'ai pu voir — c'est facile quand les deux ont joué pour vous — qui étaient en mesure de le faire: Barron Miles et Chip.»

Le nouveau contrat paraphé par Cox ferait de lui le joueur défensif le mieux payé du circuit canadien.

«Je ne sais pas (si c'est vrai), mais là n'est pas la question, a indiqué le principalé intéressé, de toute évidence mal à l'aise. De toute façon, on ne touche pas assez d'argent (dans la LCF) pour se soucier de ça. On joue pour l'amour du football. Bien sûr, si c'est le cas, c'est un grand honneur, mais ce n'était pas ce que je recherchais.»

«Chip mérite tout ce qui lui arrive, a dit Popp. Ce n'est pas quelqu'un qui attire l'attention vers lui. (...) C'est un gars qui nous donne la meilleure chance de l'emporter quand il se trouve sur le terrain.»

Cox est donc le premier dossier réglé par le directeur général Jim Popp depuis l'élimination des Alouettes en finale de l'Est contre les Tiger-Cats de Hamilton. L'équipe compte encore 19 joueurs autonomes, dont le secondeur Bear Woods, le demi de coin Geoff Tisdale et le demi inséré S.J. Green.

«Les discussions ont toujours lieu, certaines depuis plus de deux mois, a noté Popp. (...) Mais nous avons le temps: les joueurs ne deviennent pas autonomes avant février 2015. Il nous reste de la place sous le plafond. Nous allons tenter de signer le maximum de ces 19 joueurs autonomes.»

Celui qui aura 34 ans à la fin de ce nouveau pacte n'a pas demandé aux Alouettes, qui ont connu des saisons plus difficiles au cours des dernières années, de mettre une meilleure formation sur le terrain. Il estime de toute façon que le talent est là.

«Jim Popp et (le propriétaire) Bob Wetenhall tentent toujours de mettre la meilleure équipe sur le terrain, a-t-il expliqué. Ils mettent l'équipe en position de gagner, c'est à nous de remporter les matchs. Il y a suffisamment de talent au sein de cette équipe pour qu'on l'on puisse remporter la coupe Grey en 2015. Ça ne m'a jamais inquiété, car j'estime que nous avons le talent nécessaire pour l'emporter.

«Regardez les changements apportés au cours des dernières années: tout a été fait pour que l'on ait la meilleure équipe possible. Tous les changements ont été faits dans le but d'améliorer l'équipe. Je ne vois pas pourquoi ils ne feraient pas la même chose au cours des prochaines années. Ils feront ce qu'ils ont à faire. J'ai pleine confiance en Tom (Higgins, l'entraîneur-chef), Jim et Bob.»

PLUS:pc