NOUVELLES

Un naufrage en mer de Béring fait plus de 50 disparus

01/12/2014 07:54 EST | Actualisé 31/01/2015 05:12 EST

SÉOUL, Corée du Sud - Plus de 50 personnes sont portées disparues après le naufrage d'un navire de pêche sud-coréen en mer de Béring.

Au moins une personne a perdu la vie et sept membres d'équipage ont été repêchés, mais les conditions météorologiques compliquent les opérations de secours.

L'équipage était composé de 35 Indonésiens, 13 Philippins, 11 Sud-Coréens et un inspecteur russe. Le navire a sombré dans la partie occidentale de la mer de Béring, près de la Russie.

Les autorités russes font état de la présence de 62 personnes à bord.

Un responsable du ministère sud-coréen des Pêches a expliqué sous le couvert de l'anonymat que le navire, qui pêchait la goberge, a commencé à donner de la bande quand ses réservoirs ont été inondés d'eau de mer pendant une tempête.

Le même responsable a révélé que le navire de 2100 tonnes est vieux de 35 ans.

Les responsables du port russe de Petropavlovsk-Kamchatsky ont indiqué que les pêcheurs secourus sont en bonne santé et qu'ils rentreront en Corée du Sud quand le temps le permettra.

«L'état de santé des pêcheurs qui ont été secourus est bon, a déclaré à l'agence RIA Novosti le chef du centre de sauvetage de Petropavlovsk-Kamchatsky, Artur Rets. Ils se trouvent actuellement à bord du navire qui les a recueillis. Ils resteront là jusqu'à ce que la météo s'améliore et que la Corée du Sud décide comment les rapatrier. Fort probablement qu'ils seront pris par un navire sud-coréen qui pêche dans la région.»

M. Rets a dit que l'opération de sauvetage se poursuit.

Le navire appartient à la firme Sajo Industries. Un représentant de la compagnie a dit, sous le couvert de l'anonymat, que les sept survivants ont utilisé un des huit canots de sauvetage du navire. Le capitaine avait donné l'ordre d'abandonner le navire et les autres membres d'équipage ont apparemment tenté d'évacuer.

Au moment du naufrage, on rapportait dans la région des vagues de quatre mètres et la température de l'eau était inférieure à -10 degrés Celsius.

La Russie permet aux pêcheurs sud-coréens de prendre de la goberge, de la morue, du balaou japonais, du calmar et d'autres poissons dans ses eaux territoriales.

La goberge est un produit de luxe hivernal en Corée du Sud.

PLUS:pc