NOUVELLES

Travailleurs étrangers: La FCEI demande à Ottawa de changer son programme

01/12/2014 12:09 EST | Actualisé 31/01/2015 05:12 EST

OTTAWA - La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) demande à Ottawa de remplacer son programme controversé de travailleurs étrangers temporaires par un visa qui pourrait ouvrir la voie à la résidence permanente pour des employés peu qualifiés qui viennent de l'extérieur.

Dans un rapport dévoilé lundi, l'organisation affirme que sa proposition de «Visa d’introduction au Canada» pourrait régler certaines difficultés qu'éprouvent les petites entreprises qui cherchent à recruter des employés.

Le président de la FCEI Dan Kelly affirme que le programme de travailleurs étrangers temporaires a été critiqué, avec raison, parce qu'il a été utilisé afin de remplir des besoins permanents de travailleurs.

Il a ajouté que les petites entreprises aimeraient bien mieux engager des travailleurs permanents, mais que le système d'immigration ne leur permet pas d'embaucher ceux qui sont peu qualifiés.

L'économie canadienne a besoin de travailleurs de tous les niveaux, soutient M. Kelly.

La proposition de ce nouveau type de visa donnerait à un étranger la chance de travailler avec un employeur pour deux ans, en tant qu'étape définitive vers la résidence permanente.

Sous la proposition de la FCEI, pour avoir droit à un visa d'introduction, l'’employeur devrait avoir au moins un employé canadien au même salaire.

PLUS:pc