NOUVELLES

L'ère Ford prend fin à Toronto avec la passation des pouvoirs à John Tory

01/12/2014 11:19 EST | Actualisé 31/01/2015 05:12 EST

TORONTO - L'ère Rob Ford a officiellement pris fin, lundi, à Toronto.

Le mandat du coloré et controversé maire, dont le règne a été marqué par de multiples scandales, s'est terminé avec la passation des pouvoirs à son successeur, John Tory, qui a pris les rênes de la ville la plus populeuse du Canada.

La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne a rencontré le nouveau maire, un ancien chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, dans ses bureaux de Queen's Park.

Mme Wynne et M. Tory ont tous deux fait état de l'importance d'une collaboration entre tous les ordres de gouvernement. M. Tory a indiqué qu'il ne s'agissait pas d'un accident s'il avait décidé d'amorcer son mandat de cette manière puisqu'il a promis de travailler de concert avec les autres paliers de gouvernement durant la campagne électorale.

«Ceci comprend non seulement le gouvernement provincial, mais le gouvernement du Canada et les gouvernements du reste de la région», a-t-il expliqué.

«Je crois qu'en travaillant ensemble, nous serons capables de faire avancer les intérêts des gens de Toronto, de l'Ontario et du Canada. J'ai tendance à penser que ce qui est bon pour une personne l'est pour tout le monde.»

Mme Wynne a refusé à plusieurs reprises de rencontrer M. Ford après que la majorité de ses pouvoirs lui eurent été retirés au mois de novembre 2013, choisissant plutôt de discuter avec son représentant, Norm Kelly, qui assumait plusieurs des fonctions de l'ancien maire.

Elle maintient une bonne relation avec M. Tory, un ancien leader du Parti progressiste-conservateur, et la première ministre a admis, lundi, que ça pourrait certainement être un avantage.

«Si la communication est meilleure, je crois qu'il y a beaucoup plus de chances que nous accomplissions des choses», a-t-elle commenté.

Wynne a promis de régulièrement tenir des rencontres avec le maire de la ville.

«Nous n'allons pas nécessairement nous entendre sur toutes les politiques ou tous les dossiers au cours des quatre prochaines années, ce n'est pas ça le point, mais en tant qu'élus, notre responsabilité est de travailler ensemble», a ajouté Mme Wynne.

«Nous faisons face à plusieurs défis au niveau provincial et le maire Tory en a autant au niveau municipal.»

John Tory et son nouveau conseil seront publiquement assermentés mardi à la première réunion du conseil municipal.

Rob Ford, pendant ce temps, n'a été que peu vu en public depuis qu'on lui a diagnostiqué une rare forme de cancer, ce qui l'a mené à abandonner la course à la mairie. Il a cependant été élu comme conseiller.

Il a émis un communiqué dimanche pour remercier la population torontoise de l'avoir appuyé lorsqu'il était maire et promettre de se battre contre ce qu'il a appelé l'extravagance, le gaspillage et le manque de respect généralisé envers les contribuables et leur argent durement gagné.

Rob Ford avait été élu maire en 2010 et est devenu une célébrité mondiale après une série de scandales, dont son admission d'avoir fait usage de crack lors d'une beuverie.

PLUS:pc