VIDÉO

Garçon tué par un policier de la Sûreté du Québec: sa mère, Stéphanie Thorne, dévastée (VIDÉO)

01/12/2014 03:20 EST | Actualisé 02/12/2014 05:56 EST

La mère du jeune garçon de cinq ans mort dans un accident de voiture impliquant un policier de la Sûreté du Québec à Longueuil brise le silence neuf mois après la tragédie.

Aucune accusation criminelle ne sera portée contre le conducteur de 29 ans. La mère de l'enfant, Stéphanie Thorne, l'a appris il y a environ deux semaines. La nouvelle l'a dévastée.

« J'ai pleuré. J'étais gelée. J'avais des noeuds dans l'estomac. C'est quelque chose qu'aucune mère ne veut entendre. Les derniers neuf mois étaient tellement difficiles. De ne rien savoir. Et tu te fais dire qu'il [le policier] ne sera pas accusé, mais mon fils est parti. »

— Stéphanie Thorne

À quelle vitesse roulait le policier qui a frappé la voiture de son mari? Cette question a hanté Stéphanie Thorne durant les neuf mois qu'a duré l'enquête. Elel a finalement appris que la voiture circulait à 122 km/h dans un secteur résidentiel où la vitesse maximale permise est de 50 km/h.

« Jamais je n'aurais pensé que c'était aussi rapide », dit-elle.

Les propos publics du Directeur des poursuites criminelles et pénales, qui a laissé entendre qu'une manoeuvre du père pourrait avoir joué un rôle dans la collusion mortelle, ont dévasté le couple.

« Je trouve ça tellement injuste. Mon mari a tourné sur une lumière verte. Oui, ce n'était pas une lumière à priorité clignotante, mais c'était une lumière verte. On a le droit de tourner sur une lumière verte. »

— Stéphanie Thorne

Son mari, lui, « est complètement à terre », raconte-t-elle. « Il est tellement fermé mon mari. Je ne le reconnais plus. »

Écoutez le reportage de Radio-Canada ici.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter