DIVERTISSEMENT

GAMIQ #9: Une édition déjantée au Théâtre Plaza

01/12/2014 09:46 EST | Actualisé 01/12/2014 10:12 EST
Facebook - GAMIQ

C'est dimanche soir qu'a eu lieu la neuvième édition du Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ) dans un Théâtre Plaza plein à craquer.

Dans une ambiance conviviale, très va-comme-je-te-pousse, Les Deuxluxes a pris place sur la scène en tant que band maison. Offrant interludes musicaux et covers de chansons des gagnants, le duo a prouvé une fois de plus son incroyable talent. Après une prestation béton de Midnight Romeo, place aux prix!

De nombreux gagnants, un peu moins de surprises. Bien évidemment, c'est Klô Pelgag qui a remporté le prix de l'Album Pop grâce à l'excellent L'Alchimie des monstres et le prix de l'Artiste de l'année. Le groupe Dead Obies, le grand absent de la soirée, a remporté quatre prix: Album Rap, Spectacle de l'année, Révélation de l'année et Chanson de l'année avec Montréal $ud. Jimmy Hunt a aussi brillé par son absence puisqu'il «mangeait de la fondue chinoise», selon ses musiciens, qui ont accepté deux prix en son nom: Album Folk et Auteur-compositeur de l'année présenté par la SOCAN.

Le prix Album Musiques électroniques est allé à Millimetrik pour Lonely Lights. C'est Jesuslesfilles qui est reparti avec le trophée de l'Album Rock avec Le grain d'or. Bien évidemment, c'est Klô Pelgag qui a remporté le prix de l'Album Pop grâce à l'excellent L'Alchimie des monstres et le prix de l'Artiste de l'année. Matana Roberts, Sam Shalabi et Nicolas Caloia ont quant a eux gagné le trophée de l'Album Jazz / Musique contemporaine avec Feldspar.

C'est Black Givre qui s'est démarqué dans la section Album Expérimental avec l'opus Autorail. PyPy a gagné le trophée de l'Album Punk avec Pagan Day. Du côté de l'Album Métal, c'est B.A.R.F. qui a eu les honneurs grâce à Brûle, Consume, Torture. Owen Pallett a quant à lui remporté le prix de l'Album Indie Rock. Et Canailles a gagné le trophée de l'Album Roots avec Ronds-Points. Le prix pour le Vidéoclip de l'année est allé à Hôtel Morphée pour Des histoires de fantômes. C'est Toast Dawg qui est reparti avec le trophée de l'EP de l'année avec Brazivilain.

De la musique, juste de la musique

À travers des performances de Klô Pelgag, la reine de la soirée, de Jesuslesfilles, de Les Marinellis, de Dear Criminals et bien d'autres, le public a eu droit à un GAMIQ très musical. Bien pensé et très apprécié. Si les spectateurs semblaient plutôt survoltés, dans le bon comme dans le mauvais sens, ils ont tout de même donné leur attention aux présentateurs, qui ont finalement réussi à se faire entendre (parfois de peine et de misère).

Mais c'est un peu ça le GAMIQ. Un gala un peu échevelé, broche à foin, mais ô combien sympathique et chaleureux. Ici, pas de robes de bal de fou ou de smoking, de discours ultra-léchés ou de présentations trop réfléchies: de la bonne musique, point.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleures chansons de 2014